Kinosei Art


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Sam 10 Mai - 14:05

« Hey ho, Masaki, debout... »
Masaki ouvrit les yeux, lentement, doucement, s'habituant alors à la lumière du lampadaire au dessus de lui. Il avait dormit combien de temps ? Il n'en savait rien mais pour être plus franc, la première question qu'il s'était posé était : Où suis-je ? Eh bien Masaki, dans une ruelle. Une petite ruelle dans laquelle il s'était assis et d'où il n'avait plus bouger. S'assoupissant par la suite. C'est logique n'est-ce pas ? Dormir dans la rue. Masaki était toujours logique. Il se redressa, passant une main sur son visage puis s'aida du mur pour se hisser et se relever, titubant un instant avant de reprendre toute son équilibre. Il regarda à droite, puis à gauche, mais le peu de lumière l'empêchait de voir quoi que se soit. Il marcha donc, seul, un instant, à la dérive, sans vraiment savoir où il allait. Pourtant saint. Il n'avait pris aucune substance illicite. Loin de là l'envie de se bousiller la vie. S'il venait à boire, il ne boirait que pour de grandes occasion.

Masaki était revenu, ici-même. Il n'en avait parler à personne, pas même à Kiba avec qui il avait gardé tout ce temps contact. Il lui avait fais promettre de ne pas faire de bêtise et d'attendre son retour, et de ne surtout rien dire à Nana. Pourquoi ? Parce que Nana lui avait brisé le coeur, voyons. Et il continuerait surement longtemps. Le premier « je t'aime » que Masaki lui avait dit, Nana avait joué le sourd. Et Masaki avait regretter d'avoir ouvert les lèvres. Et il s'était venger en le prenant juste pour un coup de plusieurs soir. Et il avait disparut. Il était partit du jour au lendemain sans rien dire. Il avait juste laisser un mot à Kiba, puis lui avait sans cesse envoyer des lettres et ils étaient resté ainsi en contact.
Comment avait réagit Nana ? Masaki s'en fichait, mais il avait eu besoin de cette pose, de temps et de liberté. Il avait bien sur toucher à quelque corps mais jamais plusieurs nuit d'affiler, parce que de toute façon, il ne voulait pas s'embêter.

Masaki traversa la ruelle, se dirigeant plutôt vers les grandes rues et retrouver enfin son appart où il y avait Kiba. Un jeune homme qui était son petit ami, oui. Car l'un et l'autre, après l'histoire de Nana, c'était dit je t'aime et promis de ne jamais s'abandonner. Tiens, comment réagirait Nana ? Mal ? C'est tout ce que pouvait espérer Masaki. Lui faire mal comme il lui avait fait mal, intérieurement et silencieusement. Mais des bruits étrange le coupa dans ses pensées. Des bruits plutôt suspect même...
Il fronça les sourcils puis écouta d'où ça pouvait bien venir. De quel coin ? Masaki se stoppa net et sembla se décomposer. La voix de Nana ? Non ! Hors de question qu'il voit ça le premier soir. Nana, tu ne peux pas m'oublier comme ça !
Il accéléra le pas et s'arrêta une fois le couple à découvert. Ses poings se serra et ses yeux se froncèrent pour faire comprendre alors toute sa colère. Il s'avança, sans hésiter plus longtemps et attrapa le poignet de l'inconnu qui serrait Nana contre un mur et semblait prendre du bon temps. Il le tira en arrière et lui envoya une jolie mandale dans la figure qui l'envoya s'asseoir au milieu des cartons. Masaki attrapa ensuite le poignet de Nana pour l'attirer et le décoller du mur et l'emmener à l'écart, loin de cette endroit, le laissant se rhabiller seul sur le trajet. Il ne dit un mot, il resta muet et serrait toujours aussi fortement le poignet du blond.
Ca, Nana, tu n'aurais jamais du. Tu vas t'en souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Sam 10 Mai - 18:25

Nana avait passé une mauvaise semaine, plus même peut-être. ça faisais combien de temps qu'il n'avait pas vu Masaki, hn ? plusieurs jours, une dizaine, surement plus, il n'avait pas compté. Il était devenu comme un zombie, et même en cours, il n'écoutait pas, se ratait tout le temps. Comment quelqu'un avait pu avoir une tel influence sur lui ? Surtout lui, Nana qui avait toujours su prendre un air détaché et laxiste, et qui, au grand-jamais, ne s'était attaché a personne. Alors pourquoi il me hante ?
Bien entendu, si on lui avait demandé, il aurait répondu " Mais pas du tout, je m'en fiche, je peux trouver quelqu'un d'autre pour me contenter " Ha ? Un objet sexuel, hein ? Un bouche-trou ? Oh ça serait beaucoup plus facile si c'était uniquement de ça qu'il avait besoin. Mais malheureusement, il y avait autre chose qui lui manquait, et qu'il ne retrouverait chez personne d'autres.
" Je t'aime " ça résonnait en lui depuis tout ce temps, il y pensait nuit et jour, tentant de l'oublier parfois, et se surprenant a sourire a d'autres moments. Il ne tournait plus rond du tout.
En bref, la journée s'était mal passée, et la soirée risquait d'être pire si il restait sur son canapé, a regarder une émission débile, tout en entendant la discussion téléphonique de sa chère colocataire de l'autre coté, depuis la chambre. Il fallait qu'il trouve un moyen d'oublier cet abruti, qui avait eu la bonne idée de le perturber puis simplement de disparaître.. il fallait qu'il aille .. se changer les idées.

Il se leva, et alla dans sa chambre, ouvrant brusquement son armoire, un sourire aux lèvres. Depuis quand je n'ai pas fait ça ? Ce n'est pas vraiment que j'en ai envie, mais je sais que ça me fera tout oublier, même Masaki, au moins un petit instant. De la lâcheté ? je m'en fou, lui aussi c'est un lâche, il m'a laissé ici, sans nouvelles, seul. C'est lui le coupable.
Il attrapa assez vite un pantalon.. un de ces fameux pantalons, qui laissaient voir sa peau si attirante. Celui-là même qui avait séduit Masaki la première fois .. Haa, il y pensait encore. Il secoua légèrement la tête, agacé, et attrapa une chemise blanche, légèrement transparente, avant d'aller a la salle de bain, ou il passa un trait noir sous ses yeux, et toute sorte d'autres artifices.
Il finit par attraper sa veste, claquant la porte après avoir simplement laissé entendre qu'il ne rentrerait pas ce soir, mais surement le lendemain.

Il avait marché une dizaine de minutes simplement, pour se retrouver devant l'enseigner d'un bar, dont les néon d'un rose aveuglant clignotaient, lui donnant mal a la tête. Une boite gay, effectivement. Légèrement mal famée, aussi. Et alors, en fait ? Il en avait rien a foutre. Il se dirigea bien vite vers le bar, pour commander une vodka, l'alcool le plus pratique pour se saouler, selon Nana - bien qu'il ne tenait aucun alcool correctement - .. Il avait du en voire déjà 4 ou 5 lorsqu'un inconnu vint l'accoster ... ou plutôt lui faire du rentre-dedans, complètement indiscret, une main déjà poser sur sa cuisse. Nana lui sourit. Je veux m'enivrer ce soir, retrouver mon ancien moi, celui qui me dégoutait tellement, mais au moins, il ne me faisait pas peur. Il se détruisait simplement, mais il n'aimait personne, et ne devenait pas un adolescent fleur bleue devant des déclarations, qu'elles soient sincères ou non.

C'est comme ça, qu'une petite demi-heure plus tard, il se retrouvait dans cette ruelle, a se laisser faire par le même homme, les vêtements a moitié déchiré, soumis, complètement amorphe a cause de l'alcool, une parfaite poupée en chiffon.


- T'as trop bu, hein ? J'aime pas vraiment les poupée gonflables, mais jvais m'en satisfaire cette fois, ce serais con de refuser, ne ? Et puis t'en a envie, j'en suis sur..

Nana l'entendait a peine, il parlait tout le temps, vociférait des paroles grossières, et le considérait très certainement comme une prostituée, et alors ? Il s'en fichait. Et lorsque l'autre releva ses jambes nues, passant ses doigts contre son intimité, il ne lâcha pas même un gémissement. Pourquoi je ne ressens rien ? Je veux Masaki..
Il soupira, passa finalement ses bras autour de son cou.


- Qu'est-ce que t'attend, hein ? t'as peur de me faire mal, peut-être ? Fais toi plaisir, prend moi..

Pourquoi Nana se comportait ainsi ? Je veux me détruire, crever tant qu'il en est encore temps, même si demain je me détesterais d'avoir fait ça. Mais finalement, il ne se passa rien, juste que quelqu'un venait de lui enlever la chaleur dérangeante de l'autre contre lui. Il ouvrit finalement les yeux, et les releva sur celui qui lui avait attraper le poignet, tandis que l'autre après s'être relevé, légèrement sonner, s'était carapaté dés qu'il avait aperçu la silhouette sombre et tellement charismatique que Nana connaissait bien ..
Je rêve ? Il ne peut pas revenir comme ça. Et voila qu'il l'entrainait on ne sait ou .. Nana se dégagea vivement, titubant, la tête lui tournait, pourtant il réussissait encore a tenir debout, et a avoir un regard assassin.


- Qu'est-ce que tu fais ici, hein ? Tu t'en va pendant je ne sais combien de temps, moi j'essaye de t'oublier comme un malade, et tu réapparait, comme ça ?! Tu m'énerves Masa ! Tu...

Il soupira puis finit par se laisser tomber dans les bras du brun. Il n'avait même pas la force de lui en vouloir, il n'arrivait même pas a le repousser, a retrouver son indépendance. Mais qu'est-ce que je vais devenir si il reste là ? Je ne peux pas continuer a me torturer pour lui..

- Ne me laisse plus seul comme ça..

Est-ce que je sais encore ce que je dis, hein ? Je ne dirais pas ça si j'étais sobre. Je lui dirais de me foutre la paix, et je le frapperais, je pleurerais peut-être. Ou alors je me mettrais a courir, pour ne plus le voir. Mais là, je n'y arrive pas, je ne peux que me laisser tomber dans cette chaleur protectrice, et rester contre lui, je dois être pitoyable, a moitié nu en plus.. J'ai fais une bêtise ? Je ne voulais que l'oublier, je ne voulais que prendre du bon temps avec quelqu'un d'autre, mais au final.. il n'y a que ses bras qui me donne cette impression de bonheur, qui me donne l'impression d'exister.

_________________
« Si tu n'arrives pas à renoncer, renonce à vouloir renoncer. »

Lorsque la vie sera trop dur,
Je ne fuirais plus devant les difficultés
Parce qu'en sachant que tu m'aimes
Je peux tout réussir.

Smile no Namida Iro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Lun 12 Mai - 22:28

Combien de temps, en effet, Masaki avait-il refuser de retourner près du monde réel ? Trop longtemps, peut-être même deux semaines ou plus encore ? Il n'aurait très certainement jamais dû revenir pour voir ce qui se déroulait devant ses yeux. Il fallait bien qu'il se fasse à l'idée que Nana n'avait pas les même sentiments que lui. Il ne s'agissait que du bon temps qu'ils pouvaient partager ensemble. Mais finalement, Masaki aurait mieux fait de se taire ce jour là. De toute façon, maintenant, Kiba était là. Pourquoi gâcher ceci alors ? Et puis Nana n'y trouverait aucun inconvénient puisqu'il n'aimait pas Masaki. C'est du moins ce qu'il pensait. On couche ensemble sans être amoureux, d'accord ? Okay...
Le tirant par le poignet, sans le relâcher, il finit finalement par l'échapper, Nana s'étant retiré de force, titubant légèrement. Tu es saoul. Et tu pu l'alcool à dix kilomètres. Masaki posa son regard noir sur Nana et le fixa un instant, écoutant ses paroles. Ah oui ? Tu t'es enfin aperçut que je n'étais plus là ? Et pourtant, ça n'aurait rien dû te faire. Il y en a plein d'autre autour qui t'attende. La preuve ce soir. Raaah, plus il pensait à ce soir, plus il avait l'envie de gifler Nana pour le ramener à la réalité.

- Je quoi ? Hein ?

La voix qui vient à s'élever, mais Masaki ne fit rien qu'il aurait pu regretter. Il sentit le corps de Nana se presser contre le sien et automatiquement, il referma ses bras autour de son frêle corps à demi nu. Le serrant contre lui comme voulant le faire rentrer en lui afin qu'ils soient toujours, quelque part, réunis. Il lui avait tellement manqué. Etait-ce bon se qu'il avait fait ? Partir pour l'oublier, ou tenter de l'oublier, chose qui s'était révélé veine. Il aurait mit sa main au feu pour se promettre qu'il ne pourrait jamais l'oublier un jour, et là il venait d'en avoir encore une fois, la preuve.
Nana était saoule, il sentait l'alcool à plein nez mais Masaki ne releva pas ce détail, et laissa le jeune homme se loger dans ses bras, en lui demandant une chose à laquel il ne répondit pas. Pourrait-je rester vers toi ? Pourrais-je réellement, toute ma vie, rester à tes cotés ? Non, c'est au coté de Kiba que je dois être. Il est malade, et je veux profiter de sa petite vie pour lui faire découvrir toute les bonnes choses possible. Qu'il ne regrette pas de ne pas avoir assez vécut. Ne m'en veux pas. De toute façon, tu ne m'aimes pas...

- Il faut que tu rentres... Tu n'es pas en état de rester debout..

Oui, rentre et repose-toi. Après une bonne douche, ça serait facile de dormir. Il fallait cependant qu'il le lâche, mais c'est comme si les bras de Masaki refusait d'obeir et il gardait instantanément le corps de Nana contre lui avec la conviction que si Nana partait, il resterait lui-même dans cette ruelle à ruminer le passé. Reste près de moi. Dit-moi que c'est impossible que tu partes. Dit-moi que tu veux rester près de moi ce soir...
Il recula la tête juste pour le regarder. Le voir, son visage qui lui avait tant manqué. Un visage si fragile... Le visage de Masaki s'approcha du sien et avant même qu'il ai put se dire « non, je ne dois pas l'embrasser ! » ses lèvres c'étaient déjà unis aux siennes. Masaki... Ton départ n'aura servit à rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Lun 12 Mai - 22:59

Masaki semblait furieux. Et Nana gardait ses yeux tristes et pourtant si déterminés qui le caractérisait bien. Son visage avait toujours eu un caractère triste, mais jamais autant que quand il pensait a Masaki, et se sentait dépasser par les évènements et son propre comportement. Je me hais, Masa, d'avoir fais ce que j'ai fais ce soir, d'avoir failli me donner a un inconnu, pour simplement m'oublier et t'oublier en sentant un autre me faire du bien. Mais j'ai compris.. je n'ai rien ressentie, si ce n'est un sentiment de gêne. Tu m'a envouter, et je n'y peux rien. Que veux-tu que je fasses ? Nana, tu dois lui dire ce que tu ressens.
Je ne peux pas ressentir, je ne peux pas. Ce n'est pas moi. Ce n'est le moi que j'étais, que je me suis appliqué a devenir au fil du temps. J'ai peur, je suis perdu.. Mais si je ne lui dit rien, je vais le perdre, peut-être pour toujours, et après qu'est-ce qu'il me restera ? Juste un corps souillé a donner a n'importe qui, un corps a imbibé d'alcool dans les bars, a crever un jour d'une overdose que quoique ce soit. Et tu veux vraiment de cette vie là ?

Je te hais et pourtant je t'adore de cet amour passionnel qui a détruit tant d'homme. Moi qui ne croyait pas a ça, qui pensait que ça n'était que de la science fiction. Mais pourquoi m'aimerait-il, lui ? Je ne veux pas retomber dans ce genre de cercle vicieux, je ne veux pas être dépendant de lui. Pourtant, il s'était quand même jeter entre ses bras, comme un enfant perdu, qui aurait retrouver un semblant de joie. Il se serrait contre lui, du plus fort possible, comme par peur de le voir disparaitre. Reste avec moi, par pitié. Il sentit les bras du Brun se refermer sur lui, et une bouffé de chaleur l'envahis, est-ce l'alcool ? Bien sur que non, c'est encore ce sentiment que je n'arrive pas a faire taire, qui dit a mon cœur de s'emballer.


- Masaki.. Me laisse plus..

Il sentit une larme couler sur sa joue, sans trop comprendre pourquoi. Il m'a tellement manqué ? Après réflexion, il m'a obsédé tout ce temps, j'ai perdu la notion de tout, mais ça m'inquiète.. Il me détruit lorsqu'il n'est pas là, et me fais peur lorsqu'il l'est. Alors, comment faire ? Dit lui que tu l'aimes. Une autre larme vint rejoindre la première. Pourquoi ? Pourquoi dire ça ? ça ne rime a rien, ceux qui me l'ont dit m'ont fait du mal, ceux a qui je l'ai dit l'ont ignoré. Pourquoi avec lui, ce serais différent ? Parce qu'il ressent sincèrement la même chose. Conscience stupide, tu ne peux pas le savoir, ça. Mon corps lui a suffit pour le moment, pourquoi voudrait-il autre chose ? Je ne suis qu'un jouet qui ne mérite pas d'éprouver des sentiments pour son joueur, simplement.

Citation :
- Il faut que tu rentres... Tu n'es pas en état de rester debout..

Je ne veux pas. Je ne veux vraiment pas. Je veux rester éternellement ici, entre tes bras, ils me rassurent, comme un cocon douillet auquel je n'ai jamais eu droit. J'ai toujours connu le mal, le froid, la tristesse.. Donne moi un peu de bonheur, une minute de chaleur, rien d'autres. Mais ne part pas, ne me laisse pas seul avec moi-même. Il sentit son visage se relever, et il croisa le regard sombre de Masaki, il ne put rien y lire, parce qu'il ne savait pas quoi penser de ses yeux là.. Mais bien vite, il sentit ses propres yeux se fermer, et ses lèvres capturer dans un baiser. Ses joues rougirent, alors qu'il l'embrassait. Tes lèvres m'ont bien trop manquées, je ne me rappelais même plus de leur gout, celles des autres sont fades, ce n'est pas pareil. Il noua ses bras a son cou, et fini par s'écarter, les yeux humide, le visage teinté d'innocence, un visage bien différent de celui de d'habitude. j'ai l'impression d'être faible.

- Laisse moi dormir dans tes bras, cette nuit.. S'il te plait..

Juste dormir. Juste savourer cette chaleur, juste me surprendre a sourire et rêver d'une vie meilleure, avec toi. Laisse moi juste rêver entre tes bras.

_________________
« Si tu n'arrives pas à renoncer, renonce à vouloir renoncer. »

Lorsque la vie sera trop dur,
Je ne fuirais plus devant les difficultés
Parce qu'en sachant que tu m'aimes
Je peux tout réussir.

Smile no Namida Iro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Mer 14 Mai - 0:28

Masaki, en colère ? En quelque sorte, oui. Il était complètement abasourdie par ce qu'il venait de voir. Rien n'aurait pu le blesser autant que se qu'il vivait à l'instant même. Voir Nana s'abandonner dans les bras d'un autre. Mais après tout, il ne l'aimait pas, donc pourquoi Masaki s'accrochait tant ? Il fallait qu'il le laisse respirer, qu'il le laisse faire se qu'il voulait, y compris se donner à quelqu'un d'autre que lui.
Il continua de marcher, tenant fermement le poignet de Nana, l'obligeant ensuite à se rhabiller, l'air de quelqu'un dégoutté. Je ne t'imaginais pas comme ça, au fond. Il finit par le relâcher et le regarder, pour qu'ensuite se dernier vienne contre lui. Non ! Ne fais pas ça, va t'en ou éloigne-toi, par pitié... Il soupira mais son corps refusa d'obeir à ses pensées. Il entoura le corps de Nana de ses bras pour le serrer contre lui. Maudit sois-tu...
Le tenant délicatement contre lui, il recula son visage pour que, l'instant d'après, ses lèvres viennent se souder aux siennes. Non ! Ne fais pas ça non plus Msaki. Tu vas encore une fois, périr entre ses bras. Mais rien à faire, son corps ne lui répondait plus, et avait-il seulement envie d'y répondre ? Seul le baiser comptait à présent.

Il vit les larmes. Ces genres de chose que Masaki détestait voir sur le visage de Nana et que pourtant, il avait fait couler de nombreuses fois. Ne dit-on pas que celui qui te mérite n'est pas celui qui fait couler tes larmes mais les effaces et les soigne ? Il ne savait plus ce qu'il devait penser ni même faire. Le regarder pleurer ? Jouer le sans coeur indifférent ? Impossible. De ses mains, il prit le visage de Nana et ses pouces effleurèrent ses joues pour les essuyer délicatement. Un geste tendre. Ne pleure plus. Je suis là...
Dormir avec moi ? Non... Je ne peux plus jouer à ce jeu. Je ne veux plus... Je ne veux plus être ton jouet. Je t'aime. Je te l'ai dit. Et tu t'en fous. Pas moi. Il baissa un instant la tête, soupirant, pour que l'instant d'après il se recule de quelques pas, prenant délicatement Nana par les épaules et hochant négativement la tête en plongeant son regard dans le sien. Lis toute ma détresse intérieure.

- Nana... Je ne crois pas que ce soit la bonne solution... Je crois que l'on devrais...

La phrase qu'il n'osait pas sortir lui nouait les entrailles, et pourtant, il le devait. Pour son propre bien et peut-être pour celui de Nana, qui sait ?

- ... que l'on ne devrait plus se voir à l'avenir.

Son coeur battait, bien plus rapidement qu'il ne l'aurait pensée, et son esprit en total confusion semblait penser tout le contraire de ses paroles. Ne me quitte pas. Oblige-moi à rester près de toi. Kiba ne pourra pas me sauver dans le cas où je ne te verrais plus...
Kiba, peut-être lui dirait-il ? Je suis avec un jeune homme, je l'aime et il m'aime, LUI ! La colère aurait pu lui faire sortir ses paroles blessantes, mais comme si son coeur avait pensée qu'il valait mieux garder ça, il ne dit rien de plus, baissant la tête et glissant ses mains pour qu'ensuite, il ne puisse plus le toucher, se séparant de se corps qu'il aimait tant. Il aimait le toucher, le caresser. Laisser ses lèvres glissers sur sa peau et sa langue faire quelques débauches. Oui, il aimait le voir se tordre de plaisir, gémir et crier quand il ne pouvait faire autrement. Il aimait sentir ses hanches onduler contre les siennes, son souffle rapide se mêler au sien... Il aimait voir ce sourire si pur, ce regard si profond et désarmant. Il aimait quand tout chez lui le faisait avoir des frissons, même jusqu'à ces paroles. Parle-moi... Dit-moi que tu m'aimes... ou dit-moi que tu tiens à moi... Ca sera déjà ça. Je ne peux pas te forcer à m'aimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Mer 14 Mai - 0:55

Nana se sentait tellement dégoutant, a ce moment là. Qu'est-ce que j'ai fais ? J'ai failli me laisser faire par quelqu'un que je n'aime pas, ni moralement ni physiquement, pour le simple geste. Je suis horrible. Masaki, je t'ai fais du mal, trop de mal.. La triste vérité, c'est que le vrai Nana, c'est ça. Ses larmes continuaient a couler silencieusement, sans qu'il ne puisse les retenir. Pourquoi je me comporte ainsi ? Ai-je encore le droit de pouvoir compter sur une histoire malheureuse pour expliquer mon comportement ? Bien sur que non. Nana s'est toujours dit qu'il était différent, qu'il ne pouvait pas s'adapter. Qu'il ne servait a rien, gentil jouet qui sait se montrer docile, dire oui et sourire hypocritement. Il prenait conscience de cette vie de débauche qu'il avait mené jusqu'ici.
Souillé dés l'enfance, et alors ? J'en suis remis, depuis longtemps. Qu'elle ironie, c'est la faute a un homme qui soit-disant m'aimait, si je suis ainsi. Pourtant, je sais, j'ai toujours su qu'il ne m'a jamais aimé. Alors pourquoi faire encore comme si ? Me donner de l'importance, c'est tout ce que j'ai chercher a faire. Pourquoi est-ce que je ne me laisserais pas aller a lui hurler tout ça en pleine figure ? Je ne veux pas lui faire de mal, je tient a toi, Masaki, plus qu'a tout autre chose, je m'en rend compte seulement maintenant.

Nana sentit les pouces a Masaki caressé ses joues, essuyer ses larmes avec douceur, il laissa ses paupières se fermer quelques minutes. Je réalise la chance que j'ai d'être tombé sur toi. Et j'aimerais te dire que je t'aime, que je veux faire ma vie avec toi, mais, est-ce que je peux encore ? Est-ce qu'une personne aussi horrible que moi peut vivre avec quelqu'un de bien comme toi ? Je serais bien plus a ma place a crever dans une ruelle, a boire, a me droguer, et a mourir ici, sans que personne ne s'en rende compte. Ma vie a toujours été raté, ma mère le savait, c'est pour ça qu'elle m'a abandonné surement. Je n'ai jamais connu le bonheur, et aujourd'hui, il frappe a ma porte. Permet moi d'en avoir peur.

A la première phrase hésitante du brun, il eut un frisson d'angoisse, déjà. Masaki, ne dit pas ce a quoi je pense. Ne dit pas quelque chose qui pourrait m'anéantir, sans toi, je ne suis rien. Et ces derniers jours l'ont prouvé, je n'ai aucun but dans la vie, si ce n'est d'être avec toi, ne m'enlève pas ce dernier espoir.


Citation :
- ... que l'on ne devrait plus se voir à l'avenir.

Un simple choc. Il n'avais pas bougé en l'entendant, avait juste relevé les yeux vers ceux du brun. Ses yeux, perdu, éteint. Sans toi, je ne peux pas vivre correctement, tu le sais, tu as pu t'en rendre compte que j'étais trop fragile, tu aurais pu avoir pitié.. tu.. Pourquoi je veux que tu ai de la pitié, hein ? Parce que je suis une pourriture. Tu as peut-être raison, en fait.

- Je ne veux pas.

Mais résolument, il ne pouvait pas se la boucler et continuer a vivre comme un moins que rien, uniquement en baisant a tord et a travers, surtout si, a l'avenir, il faisait ça pour oublier l'unique personne qui avait su voler son cœur. Nana, il est temps de trouver du courage quelque part en toi, au lieu de faire ta sainte nitouche.
Il s'écarta légèrement, plantant ses yeux artificiellement bleu dans ceux de Masaki. Ni méchamment, ni vraiment gentiment. Ils se contentaient d'être d'une froideur inébranlable, bien qu'ils soient humides et rougis par les larmes coulant encore, sans qu'elles ne veuillent s'arrêter.


- Tu t'en vas pendant je ne sais combien de temps, et même en me retrouvant dans ce genre de situation, la seule chose que tu trouves a dire, c'est que tu ne veux plus me voir ? Je ne veux pas. Je ne peux pas accepter ça, j'ai besoin de toi. Il prit un temps d'arrêt, sentant son rythme cardiaque s'affoler. Je vais crever, sans toi, c'est tout.

Il se tenait péniblement sur ses jambes, étais-ce l'alcool qui le faisait tourner ou bien cette phrase, éveillant sa colère ? Il ne savait pas. Je me sens lucide pourtant, j'ai juste envie de le tuer et de l'embrasser en même temps. C'est très perturbant, d'ailleurs.

- Je t'aime, Masaki, a en crever ... Je suis juste un lâche, égoïste, et complètement cinglé qui n'ose jamais parler de ses sentiments...

Il frémit, je vais m'écrouler si sa continue. J'ai besoin de dormir, mais pas sans toi, je ne serais pas rassuré, je veux rester avec toi, pour toujours, par pitié, donne moi cette chance, continu a m'aimer.

_________________
« Si tu n'arrives pas à renoncer, renonce à vouloir renoncer. »

Lorsque la vie sera trop dur,
Je ne fuirais plus devant les difficultés
Parce qu'en sachant que tu m'aimes
Je peux tout réussir.

Smile no Namida Iro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Mer 14 Mai - 16:03

Masaki observa le visage de Nana. Il pouvait y lire de la tristesse, de la colère, de la honte. Tout ça, il avait su le remarquer très vite en observant de nombreuses fois, les gens autour de lui. Il y a quelques années, il était le sauveur de tout le monde, lui aussi était un peu comme un objet vers les autres. Je ne parle pas de son viol, mais plutôt du fait qu'il se donnait à n'importe qui quand il voyait quelqu'un malheureux. Il cherchait à savoir se qui se passait, les calmait, et leur donnait du réconfort. Il y avait, d'ailleurs, plus d'homme que de femme qui venait le voir ensuite. Il servait un peu de prostitué qui faisait ses services gratuitement. Il se rappel de ce jour où un homme était venu le voir, chez lui, l'avait tout simplement suivit, et lui avait demandé de lui donner un peu de ce réconfort, et Masaki avait accepté. Il servait d'objet même à des personnes de sa propre famille, comme sa petite cousine de trois ans de moins que lui. Elle était triste que son petit ami l'est quitté parce qu'elle était encore vierge, et Masaki avait couché avec elle, pour ensuite aller trouver son petit ami et lui affirmer qu'elle ne l'était plus. D'ailleurs, les test à l'avenir, avait manqué de mettre du piment dans cette vie, sa cousine, quelque temps après, était tombé enceinte, mais il ne su jamais si c'était de lui ou de son petit ami qui était revenu docilement auprès d'elle. Il ne s'en souciât même plus du tout ensuite.
Tout ça pour dire que, Masaki, ne vallait sûrement pas mieux que Nana et que Nana ne devrait sûrement pas ce mettre dans de tels états pour si peu. Tu n'as rien fait, Nana, ce soir. Tu n'as rien à te reprocher, et moi je suis idiot de t'avoir laissé. C'est ma faute, c'est tout... Il aurait aimé le prendre dans ses bras, le serrer contre lui, lui murmurer au creux de l'oreille qu'il l'aimait, qu'il resterait près de lui à tout jamais. Mais tout à la fois l'en empêchait. Sa fierté, son orgueil, son narcissisme, et pour finir, Kiba. Devrait-il lui en parler ? Non, ça ne ferait que le briser. Il ne dirait rien de Kiba. Ou peut-être plus tard. Mais c'était si dur... Pouvait-on aimer deux personnes en même temps ? Impossible me dira t-on et pourtant... Masaki était prisonnier d'un cercle infernal où tout finira par s'écrouler sur lui à un moment donné.

J'ai de nombreuses fois voulu rendre le sourire aux personnes qui m'entouraient, de quelques façons que ce soit. En donnant un peu de chaleur humaine la plupart du temps. C'était juste un service. Mais ce n'est pas pour ça que je reste auprès de toi. Ce n'est pas pour te redonner le sourire, loin de là. Tant mieux si ça arrive, mais moi je préfère amplement rester à tes cotés pour ma propre survis. Est-ce égoïste ? En fait, non, car si tu me dis que tu es malheureux avec moi, je préfère te laisser heureux loin de moi. Tant pis si mon bonheur à moi y joue. Je me fiche de moi. Je veux ta vie et la mienne réunis en une seule. Me laisseras-tu capable de crier cela à tout le monde ?
Il glissa ses pouces sur ses joues, essuyant ses larmes au fur et à mesure qu'elles tombaient. Il aurait aimé le prendre dans ses bras, mais il avait déjà parlé. Ces paroles étaient sortie sans qu'il ne puisse les retenir. Mon dieu... Qu'ai-je fais ? Il s'éloigna légèrement de Nana, son regard se baissant. Il n'osait même pas défier son regard, toujours aussi profond qu'il aurait sûrement craquer en le croisant.
« Je ne veux pas. » Quoi ? Mais tu n'as pas le choix. Je te l'ai dit, point finale. Tu ne peux pas ainsi, me faire changer d'idée. On ne se verra plus, jamais !
Mais même en pensant ses mots, il ne pouvait pas bouger de l'endroit où il se trouvait. C'est à dire devant Nana. Il releva son regard, surpris par le ton qu'il avait employé. Le froid... Froideur... Tout glaçait le sang de Masaki, comme son coeur, son visage impassible mais légèrement effrayé quelque part. Voir Nana dans cet état n'était pas chose coutume et il se demandait si, cette fois, il n'avait pas été réellement trop loin. Nana, je ne pensais pas ce que j'ai dit, crois-tu que j'en serais réellement capable ?

- Penses-tu que je puisse obéir à moi-même sur ce genre de chose ? Idiot...

Il avait pensée tout haut. Trop haut. Mais c'était vrai. Nana pouvait-il croire que Masaki tiendrait ses paroles et ne le reverrait plus ? Il était tout à fait idiot de penser et croire ceci. La suite des paroles raviva soudain l'intérieur de Masaki, et tout sembla soudainement reprendre vie, son corps se réchauffant petit à petit de cette douce chaleur qui faisait de lui quelqu'un de particulièrement délicat. Masaki était en vie.
Sa faiblesse se voyait. Masaki n'hésite pas un seul instant. Il lui avait dit qu'il l'aimait ? Il s'approcha de lui et l'attira contre lui. Pressant son corps contre le sien. J'ai besoin de te sentir vivant proche de moi. Un corps vivant. Une âme naissante. Nana. Tu l'as enfin dit... enfin...

- J'ai attendu depuis... Trop longtemps... que tu le dises...

Il posa délicatement son front sur l'épaule de Nana, fermant les yeux. Tu ne sais pas quel bien ça me fait. J'ai l'impression d'avoir retrouver quelque chose que j'avais perdu depuis tellement longtemps. Je t'avais perdu depuis cette nuit là où je t'ai dit ces deux mots. Et j'ai cru ne jamais pouvoir te revoir. Je t'ai fait tellement de mal ensuite... Tellement de mal pour te faire culpabiliser de ne pas me l'avoir dit en retour. Mais je l'ai maintenant. Ne dit-on pas mieux vaut tard que jamais ? Il serra les poings, emprisonnant le vêtement de Nana, s'accrochant à lui comme l'empêchant de partir. Je ne te laisserais plus repartir... Et empêche moi de me sauver. Lie-moi à toi. Pieds et mains liées, soudés aux tiennes. Attachés contre ton corps, nos âmes eux, rigolent. Ils se foutent sûrement de notre gueule à nous voir ainsi. Mais je m'en fous. Rien ne peux me séparer de toi à ce moment même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Ven 16 Mai - 1:16

Nana, tu as juste l'air d'un gosse capricieux. Je m'en fou. Je ne veux pas qu'il parte, je ne veux pas qu'il me quitte, tout de lui m'est essentiel, j'ai l'impression de ne plus être complètement moi quand il n'est pas là, c'est une drogue, dangereuse ou pas, ça, j'en sais rien, mais je ne peux pas me passer de lui, même si j'essayai, même si il allait au bout de la planète j'irais le retrouver si j'en avais les moyens, et si je ne les avais pas, j'irais me jeter d'un pont, en espérant crever vite et sans douleur, avec toute la lâcheté qui me caractérise. Je me hais quand il n'est pas là, je deviens quelqu'un de bien lorsqu'il me tient dans ses bras, lorsqu'il me dit qu'il m'aime.. Suis-je pitoyable ? Surement. mais encore une fois, je m'en fou.
Pourquoi es-tu aussi froid, petit ange ? La peur glace le sang, autant qu'elle glace le cœur, qu'elle lui enlève toute profondeur, toute sensibilité. C'est ça qu'il s'est passé la première fois, Nana... A toujours avoir peur, tu as finit par ne plus savoir quoi faire, et tu t'es isolé du monde, devenant hypocrite et insupportable, pour te protéger des autres et de toi même. Ne crois-tu pas qu'après une existence aussi triste, tu n'aurais pas le droit toi aussi d'être aimer par un homme comme lui ? Nana releva les yeux vers Masaki, ils n'arrivaient pas a rester si insensible que ça, Nana ne pouvait rien y faire, il ne pouvait pas faire des yeux aussi dur a quelqu'un qu'il aimait, même en essayant. Qu'est-ce qui m'arrive ? Je deviens quelqu'un d'autre, j'ai toujours peur de tout, et je le cache, ou je m'enfuis. Je ne veux plus fuir, pas devant le bonheur, il m'a échapper pendant trop longtemps.


Citation :
- Penses-tu que je puisse obéir à moi-même sur ce genre de chose ? Idiot...

Par contre, il ne savait pas comment prendre cette phrase. obéir a toi même ? Sur quel point ? Le fait de ne plus vouloir me voir, ou le contraire ? Honnêtement, ça me ferais du bien de savoir que tu as autant besoin de moi que j'ai besoin de toi. La passion est une mauvaise chose, parait-il, mais moi, j'y vois là comme le premier rayon de lumière d'une existence passé dans le noir. La liberté, le bonheur, le sourire.. Des choses qui ne signifiait rien qui me concerne il y a peu, pourtant, j'ai envie d'apprendre tout ça avec toi, j'ai envie de devenir quelqu'un. J'ai beau m'être toujours dit que j'allais mourir seul, restant le simple objet de tellement d'homme, je ne peux m'empêcher de penser que grâce a toi, ma vie est en train de changer, et pourtant, j'ai toujours cette peur qu'un nouveau drame vienne t'arracher a moi ou pire encore... Je n'ai pas assez confiance en moi-même, ou peut-être est-ce en la vie elle-même que je n'ai pas assez confiance. Dit moi juste encore une fois que tu m'aimes, et je m'efforcerais de te le dire tout les jours.

Aussitôt que Masaki l'eut prit contre lui, Nana sentit comme quelques chose s'apaiser en lui, une crainte disparaitre, ses appréhensions, tout. Et il sentit également ses jambes le lâcher, bien qu'il soit soutenu par le corps de Masaki, serrer contre le sien. Et ses larmes dévalèrent ses joues, en gros torrents. Je dois être affreusement laid ce soir, mais peut importe, je n'ai plus braiment besoin de plaire, puisque tu m'acceptes comme je suis, au fond, c'est ça qui me manquait.


- Masaki.. Je peux pas vivre sans toi, me laisse pas..

Murmure, supplique, il se sentait affreusement dépendant, mais heureux a la fois d'extérioriser enfin des années de sentiments retenus, étouffer, oublié, qui avait formé une boule d'angoisse et de complexe en lui... Mais comment faire maintenant ? Ils en étaient toujours au même point, deux jeunes hommes serrer l'un contre l'autre dans une rue désormais déserte, d'accord, mais ils n'allaient pas y passer la nuit.

- Masa.. Je peux venir chez toi ce soir ? S'il te plait.. juste pour dormir..

Juste pour dormir ? Oui, c'était important. C'était un principe. Nana ne voulait pas coucher avec lui après lui avoir avouer ses sentiments, ça passerait pourquoi ? Il passerait pour un manipulateur. Il ne voulait pas. Je veux juste rester dans ses bras, l'embrasser, le toucher, mais rien d'autre.. je veux simplement avoir l'impression qu'il m'aime, sans avoir forcément celle qu'il me désire. Mon dieu, Nana, tu es aussi compliqué qu'une femme quand tu t'y met... Cette simple intervention de sa conscience le fit sourire, premier sourire depuis longtemps.

_________________
« Si tu n'arrives pas à renoncer, renonce à vouloir renoncer. »

Lorsque la vie sera trop dur,
Je ne fuirais plus devant les difficultés
Parce qu'en sachant que tu m'aimes
Je peux tout réussir.

Smile no Namida Iro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Ven 23 Mai - 23:58

Sérieusement, était-il aussi dur qu'il le laissait paraître ? Nana pouvait-il penser se qu'il disait ? L'aimait-il... vraiment ? Masaki emprisonna sa lèvre inférieur entre ses dents, il aurait même pu se mordre jusqu'au sang s'il ne s'était pas arrêter à temps. Pourquoi cette boule dans le creux de son estomac ? Pourquoi avait-il à son tour peur ? Peur que Nana revienne sur sa décision. Peur qu'il ne lui dise ça juste pour ne pas lui faire de mal. Il se détourna, finalement, relâchant la pression qu'il exerçait sur le corps de Nana. Non. Tu ne viendras pas chez moi. Pas maintenant, ni jamais ! Je ne veux pas. Je ne peux pas. En ne sachant pas si tu dis la vérité ou non. Qui dit que tu ne dis pas ça pour me dissuader de partir de nouveau ? Mais Masaki, s'il ne veut pas que tu repartes, c'est qu'il tiens à toi, non ? Il y a tellement de mecs mieux que moi ici... Non, personne ne peut t'arriver à la cheville Masaki.
Stupide. Stupide conscience ! Il détourna le regard, faisant quelques pas, s'arrêtant, dos à Nana. Je ne peux pas. Je ne veux pas... Tu ne veux pas quoi ? ... Pleurer...
Et trop tard, en effet. Masaki ferma les yeux, laissant alors une larme couler pour quitter sa joue s'écraser directement sur le sol. Aucun bruit, Nana ne pouvait pas savoir, hein ?

- Tu mens... Tu me mens... Tu ne peux pas m'aimer. Pourquoi tu m'aimerais, hein ?

Il se retourna, précipitamment, et regarda Nana, effaçant du revers de sa main, sa joue. Non, tu ne peux pas m'aimer, pourquoi tu m'aimerais ? Je suis perdu... J'ai si peur que tout ça ne soit qu'un rêve. Peur de me réveiller un jour.
Pourquoi je suis revenu ici ? Pourquoi j'ai voulu te revoir ? J'aurais mieux fait de crever. Mais je n'ai pas le droit. Pas le droit de laisser Kiba tout seul alors que lui, il peut mourir d'un jour à l'autre. Tu es lamentable Masaki, aussi lamentable que le clochard de la rue que tu as croisé tout à l'heure. Je n'en peux plus.
Il se dirigea à grand pas vers Nana, le prenant par les épaules pour le secouer légèrement, tout en parlant.

- Tu peux très bien vivre sans moi ! Il y en a d'autre tellement mieux. Je ne veux pas qu'un jour tu me dises que tu as fais ça pour me voir sourire. Je ne veux pas que tu me dises « je t'aime » si tu ne le penses pas. Sinon, tu l'aurais peut-être dit plus tôt. Avant que je parte avec pour seul but de disparaître de ta vue. Tu aurais pu le prévoir Nana, tu aurais pu !

Il garda ses mains autour de ses épaules, et Nana se retrouva blottit contre lui. Ne me fais pas de mal, je t'en prie. Ne me fais pas souffrir... Je t'en supplie... Ne me dit pas que tout ça est faux...
Aux paroles de Nana, quand il le supplia de le laisser venir chez lui, il baissa la tête. Tu sais, je ne te pardonnerais jamais si tout ça c'est du vent... Mais au final, peut-être que je deviens fou... Fou de toi et je mourrais si je te perdais... Il vint le prendre contre lui, serrant son corps contre le sien.

- Pardon... Je ne voulais pas mais... J'ai peur... Peur que... tu me laisses un jour ou l'autre... Je ne le supporterais pas Nana... Je suis... Je suis fou amoureux de toi et... et j'ai peur de devenir un poids pour toi... Je t'aime et je ne supporterait pas l'idée de te perdre... Promet-moi que ça n'arrivera pas... Promets-le moi je t'en prie...

Masaki déposa un baiser dans le cou de Nana, puis deux, puis trois, alors que ses mains se resserrait sur son vêtement, chemise ou t-shirt ou simple veste peu importe, pour le tenir contre lui, l'empêchant de partir s'il le fallait. Je te tiendrais prisonnier, séquestré... Je veux tout sauf te voir loin de moi... Promet-moi que ça n'arrivera pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Sam 24 Mai - 0:25

Nana ne comprenait pas la froideur soudaine de Masaki, pourquoi il s'éloignait, pourquoi il semblait si mal, si inquiet, si .. perdu. Je connais cette expression, je l'ai eu toute ma vie, j'ai toujours eu peur de tout, ça me fait mal de te voir comme ça, parce que la peur est la meilleur façon de devenir fou. N'ai pas peur, je t'aime plus que tout, plus que n'importe quoi sur terre, mais comment te le prouver assez fort, hein ? Quelqu'un d'autre t'aurais donner son corps pour preuve, mais moi.. mon corps n'a aucune importance, tu y a déjà gouter, ils l'ont tous souillé, je n'ai pas songé, jamais, que j'aurais préféré le garder pur pour te le réservé, je regrette toutes ses erreurs, toutes ses années de .. débauche.

Citation :
- Tu mens... Tu me mens... Tu ne peux pas m'aimer. Pourquoi tu m'aimerais, hein ?

Ce fut comme un coup de poignard en plein cœur, surtout lorsqu'il remarqua le reflet d'une larme sur la joue du brun. J'ai l'impression que les rôles s'inverse, Masaki, tu as tout pour toi, ce serais a moi de te dire ça, tu mérite d'être aimé plus que n'importe qui. Nana entrouvrit les lèvres, légèrement choqué, mais ne dit rien, alors qu'il sentait ses yeux s'humidifiés a nouveau. Pourquoi je t'aimerais ? Je ne sais pas, je ne savais même pas ce que voulais dire le mot amour il y a peu, et c'est grâce a toi que je sais la force de ce sentiment. Mais pourquoi il est là, ça, je n'en ait aucune idée. Je suis juste fou de toi, que tu le veuilles ou non.

Il vit Masaki se rapprocher de lui, et ne fit rien, il n'avait pas peur, puisqu'il l'aimait, il restait juste amorphe, les yeux ouverts, le regard perdu. Pourquoi les relations compliqués me tombent dessus ? Pourquoi.. Je suis sur qu'on était beaucoup plus sereins tout les deux avant de nous rencontrés, mais a présent, même si on souffre, même si je souffre, j'ai fais un grand pas en avant. J'ai l'impression de devenir humain, juste maintenant. C'est merveilleux et horrible en même temps, du fait de la situation, de mes craintes, de mes angoisses.

Alors Masa se mit a parler, et Nana n'en crut pas ses oreilles. Juste pour le voir sourire ? Voyons, Masaki, tu inverses les rôles. C'est moi qui suis fragile et triste, dans cette relation, pas toi. Je ne veux pas uniquement te faire sourire, je veux être heureux, et te rendre heureux en même temps, je veux juste t'être dévoué, est-ce trop demandé ? Peut-être que je rêve d'une vie trop traditionnel, peut-être que je demande trop, de vouloir vivre un amour parfait et sans défauts. Mais cette fois, je n'ai pas envie de renoncé a toi pour une simple crise de paranoïa stupide que tu fais, et qui ne mène a rien.
Nana sentit les bras de Masaki se refermer sur lui, il avala sa salive, retenant de nouvelles larmes inutiles.


- Je t'aime Masaki, je n'ai pas envie de te faire sourire, je ne veux pas te rendre heureux pour te briser après, j'ai trop souffert dans la vie pour faire ça.. Pourquoi tu me prend pour ce genre de personne ? Pourquoi tu penses que je pourrait être comme ça ? .. Je ne veux plus souffrir, et tu es le seule a me rendre heureux, a faire battre mon cœur.. ce n'est pas ça, aimer ?

Il déglutit. Il n'avait pas pu s'empêcher, comment lui dire qu'il l'aimait, si ce n'est comme ça, aussi simplement ? Masaki, essaye de comprendre. Essaye de me comprendre.

Fou amoureux de moi ? Nana eut un frisson. Oh, Masaki, des tonnes d'hommes m'ont déjà dit ça, et je leur riait au nez, parce que je savais qu'ils ne m'aimaient pas, parce que je savais qu'ils aimaient juste posséder mon corps, me dominer, me faire souffrir pour se faire plaisir. Mais quand toi tu me le dit, j'ai envie de sourire, de te serrer fort, de t'aimer encore plus fort si c'est possible. Parce que je sens que c'est sincère et désespéré, parce que j'ai l'impression d'être aimer en tant que personne, et non en tant que Jouet.


- Je ne te quitterais jamais, Masaki.. Parce que sans toi, je ne suis pas vraiment humain, sans toi, je suis comme vide.. ces derniers jours ont été insupportable, j'ai l'impression qu'une partie de moi était partie. Je veux rester avec toi, je veux que tu m'aimes, je veux qu'on m'aime, pour une fois dans ma vie, je ne demande que ça, et je te rendrais tout l'amour que tu veux en retour..

Il sentit ses baisers, et laissa sa tête partir en arrière, fermant a demi les yeux, savourant ce contact, qui lui avait tellement manqué, alors que ses mains se glissait dans la nuque de Masaki. Sert moi fort, je veux être toujours contre toi, entre tes bras, enfin en sécurité. Il vint embrasser a son tour le haut du cou a Masaki, sous l'oreille, avant de murmurer :

- Tu sais, c'est grâce a toi, si je suis encore en vie en ce moment..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Mer 28 Mai - 22:14

Nana. Tu es idiot au point de ne rien voir ? Quand je suis partie, c'était par ta faute. Tu es une obsession pour moi. MON obsession. Je pensais pouvoir t'oublier, mais je n'ai pas pu, et je m'en rends compte dès que je te vois. Quand je te dis que je te déteste, quand je le pense ou quand j'essaie de le penser, ce n'est que pour me voiler la face. Parce que tu vois, je sais que loin de toi, je ne survis pas. Il n'y avait qu'à me voir quand j'étais là-bas. Pâle du soir au matin, jamais rien dans le ventre. Tout seul, repoussant la compagnie. Ho, bien sûr, j'en ai fait venir dans mon lit. Mais je n'ai rien ressentit. Pas de plaisir. Pas de douleur physique. Je n'ai eu que mal à l'intérieur. Mon coeur, ma tête, tout aurait pu exploser à chaque fois qu'ils m'ont possédés. Il y en avait des violents, d'autre plus doux. Mais ni la violence, ni la douceur ne m'a plut. J'aurais mille fois préférer être à tes cotés. Dormir, paisiblement entre tes bras. C'est moi le fragile maintenant et qui est besoin d'attention, et c'est toi qui me demande de l'aide. J'ai vraiment été trop c*n. Pardon. Je n'ai pensé qu'à moi, une fois de plus...

- Excuse-moi... De ne penser qu'à moi... Excuse-moi de te faire du mal. Je... Je ne pensais pas ce que je t'ai dit. En fait, je suis rester un imbécile. Mais est-ce que ça t'empêchera de m'aimer ?

Il le prit contre lui, entourant son corps de ses bras. S'il aurait pu arrêter le temps, il serait rester toute la vie, Nana blottit contre lui, dans cette ruelle où personne ne passait. Mais vu l'heure tardive, on pouvait les comprendre. Masaki posa son front contre l'épaule de Nana, fermant les yeux pour prendre une bouffée du parfum de Nana. Son amour... il pouvait se l'injecter dans les veines en grande dose. En faire une overdose. En mourir parce qu'en ce moment, il n'en était pas loin. Il fallait à tout pris qu'il trouve un moyen pour se défaire de se piège qui, lentement, se refermait sur ses entrailles. N'oublie pas Kiba, Masaki, ne l'oublie pas... Il releva la tête, sentant les baisers de Nana sur sa peau. Ne va pas plus loin, sinon je ne me retiendrais pas... Sinon je ne pourrais pas m'empêcher de te prouver que je tiens à toi. Et je suis sûr que, ce soir, tu n'en as pas envie. Et je ne te forcerais pas. Il étouffa un soupir, se mordillant la lèvre. Ses paroles étaient si... Il était bien. Voilà tout. Il allait mieux. Beaucoup mieux. Il se recula légèrement, s'empêchant de faire une bêtise.

- Viens... On y va...

Si tu me promets de ne pas pleurer. Et si tu me promets que, plus tard, tu me rediras ses mots qui me plaisent tant. Ses mots qui me font sourire. Personne ne peut comprendre se que je ressens à part toi. Et tu sais me parler quand mes larmes ressurgissent et dieux sait qu'elles sont rares.
Il passa un bras autour des épaules de Nana et l'emmena avec lui, dans une marche lente. Rien ne presse et c'est mieux de t'avoir à mes côtés ainsi. Je peux sentir à ma guise ton corps chaud contre le mien. Ton souffle sur ma peau quand, parfois, tu tournes la tête vers moi. J'aime sentir ton regard sur moi. Ne vois-tu pas ce sourire ?
Masaki, la tête baisser sur le sol, souriait. Oui, il souriait. Heureux ? Ce n'était pas le mot juste. C'était bien plus que ça. Et il ne le montrait quasiement pas mais il était enfin au coté de Nana et c'est ce qui lui était le plus important pour l'instant. Je t'ai pour moi... Ce soir au moins. Et peut-être qu'au matin, tu seras encore là, en espérant que tu ne partes pas avant que je sois réveiller. Pour ne pas prendre le risque, je resterais réveiller, et je veillerais sur toi. Toute la nuit. Toute cette nuit...
Et plus il pensait, plus ils se rapprochaient de l'appartement, et c'est qu'une fois que Masaki releva la tête qu'il jugea bon d'arrêter de penser. Ne pensons plus. Vivons au présent.
Il ouvrit l'appartement à l'aide de ces clés qui se trouvaient dans sa poche, et il rentra. Dans l'ascenseur, tout n'était que silence et bruit de respiration sereines. Et ils arrivèrent dans l'appartement. Masaki jeta les clés sur le meuble et fut surpris de trouver l'appartement complètement vide. Même pas de veste de Kiba. Il avait dû sortir... Pensant pouvoir retrouver Masaki, un soir.
Masaki cessa de fixer le porte-manteau et y déposa sa veste, se tournant vers Nana ensuite. Il lui adressa un fin sourire et se déplaça jusqu'à sa chambre, où il se laissa tomber. Habiller. Viens dormir Nana. Et même si moi, je ne dors pas, autant j'ai envie de te sentir contre moi. Viens m'oublier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Mer 28 Mai - 23:33

Quand je te regarde, je me demande ou tu étais, et je me pose tellement de questions. Comment tu étais ? Est-ce que tu as penser a moi ? .. Est-ce que tu es allé te réfugier dans les bras d'un autre ? De tellement d'autre.. Je ne sais pas si tu fonctionnes comme moi, mais c'est ce que j'aurais fait. Parce que je suis faible. Mais toi, es-tu faible ? Tu n'en a pas l'air, comme ça, tu sembles être solide, protecteur.. Pourtant, ce soir, tu as le regard d'un enfant apeuré. Nana soupira, tandis qu'il essayait de retenir encore quelques larmes humides, qui menaçaient de dévaler ses joues, par simple réflexe.. Il n'aimait pas pleurer, pourtant, ça lui arrivait tout le temps. quelle ironie.

Citation :
- Excuse-moi... De ne penser qu'à moi... Excuse-moi de te faire du mal. Je... Je ne pensais pas ce que je t'ai dit. En fait, je suis rester un imbécile. Mais est-ce que ça t'empêchera de m'aimer ?

Idiot. Rien ne m'empêchera jamais de t'aimer, tu pourrais faire les pires horreurs, ma tête te détesterait peut-être, mais mon cœur ne pourrait pas cesser de battre pour toi. L'amour est une maladie, qu'on garde pour toujours une fois installé, le véritable Amour. J'ai toujours penser que l'amour était un mythe, qu'il n'existait pas, qu'il ne servait a rien. Aujourd'hui, je sais ce que c'est, et autant je peux avoir peur de lui, autant je sais que c'est ça qui me garde en vie.
Il se blottit entre les bras de Masaki, se serrant contre lui, le plus fort qu'il pouvait, fermant les paupières, savourant cette chaleur. Je suis bien ici, comme dans un piège chaud et accueillant dans lequel nous serions tout les deux tombés... Je ne peux même pas dire si je suis heureux ou non, oui, surement pour ce soir.. Mais demain je reviendrais a la réalité, et la peur me rattrapera. Je suis lâche et faible, mais j'aimerais vraiment ne plus l'être, juste pour toi. La rue était déserte, mis a part quelques bruits de fond, un chat qui passe, un volet qui se ferme, et plus rien. Les lampadaires n'étaient plus allumés depuis longtemps, et en ouvrant les yeux, Nana pu apercevoir la lune, ronde, les éclairant. La pleine lune, est-ce un signe ?
Embrasser sa peau, sentir ses bras autour de lui.. Tout ça lui avait tellement manqué. Reste près de moi pour toujours, Masaki. Si ça s'arrête un jour, je ne pourrais pas survivre. Je suis tellement fragile, en fait.. Ma vie ne rime a rien, juste a te plaire, a me faire aimer de toi. Je ne me reconnait même plus.
Il sentit Masaki se reculer légèrement, lui proposer d'y aller, les lèvres de Nana s'étirèrent en sourire, contraste stupéfiant, de voir son sourire en même temps que ses larmes sur son visage.


- Hai..

Nana se laissa guider par Masaki, a travers la rue, sans se poser de questions. Il lui arrivait de relever les yeux, les posant sur les visage de Masaki, qui semblait lui aussi avoir retrouver un semblant de joie. Alors, on ne peut être heureux qu'ensemble, autant l'un que l'autre ? ça me rassure, en un sens. Ils ne marchèrent pas longtemps, avant d'arriver chez Masaki, au même appartement ou Nana était venu la première fois, ou Masaki lui avait dit ce qu'il ressentait, la première fois.. Et je n'ai même pas réagis. Je suis stupide.. C'est ma faute tout ça, les problèmes qu'il y a eu récemment.. J'aurais du te dire ce jour là. Mais j'avais peur, comme toujours.
Ils entrèrent vite dans l'ascenseur, et Nana ne dit rien, puis finalement il s'arrêtèrent un peu plus haut, devant la porte que Masaki ouvrit assez vite.
C'était calme, dans le noir, et personne ne se donna la peine d'allumer, c'était de toute façon pareil avec ou sans lumière. Nana n'osa pas tout de suite suivre Masa a travers l'appartement, puis en voyant qu'il se dirigeait vers la chambre, il le suivit jusque là. Dormir tout habillé ? oh, de toute façon, pour ce que j'en ai a faire..
Nana retira assez vite ses chaussures - au moins - et vint s'asseoir a coté de Masaki, puis s'allonger, face a lui, contemplant son visage. Un sourire étira les lèvre du blond.. C'est un rêve ? C'est la première fois que je me retrouve dans le même lit qu'une personne que j'aime, sans arrière-pensée. C'est étrange, mais pas désagréable. Pas du tout, même.


- Masaki..

Nana se rapprocha, venant contre son Masa, se logeant dans ses bras. Serre moi, assez fort pour me donner l'impression d'être protégé de tout, pour me laisser croire que je ne risque rien, qu'on ne me reproche rien. Aime moi comme je suis, sans me demander de changer quoique ce soit..

- Tu ne me quittera jamais, ne ? .. plus jamais.. Tu m'as beaucoup manqué..

Il soupira. Oui, tellement manqué.. La terre ne tourne plus rond quand Masaki n'est pas là, elle semble fade et dénuée d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Jeu 29 Mai - 0:00

Non, pas besoin de lumière, leur instinct les guideront. Pas besoin de faire quoi que se soit pour l'instant, ils ne veulent que se reposer. Il se laissa tomber sur son lit, ses mains à plat sur la couverture. Ah, qu'il était bien mais il lui manquait quelque chose. Quelqu'un. Il redressa la tête, mais n'eut le temps de rien, que déjà, Nana se blottissait contre lui. Ah, voilà, tout est mieux comme ça. A l'aide de ses propres pieds, il envoya ses chaussures balader, puis se plaça un peu mieux sur le lit, en travers bien sûr, pourquoi se coucher correctement, hein ? XD Et son bras entoura celui de Nana, l'autre coincé dessous le corps du blond. Je suis là... Il respirait calmement, bercer par la douce odeur du jeune homme à ses cotés, frémissant d'aise à chaque souffle de Nana contre son cou ou contre sa joue. Ses yeux se fermèrent.
Non, je ne te quitterais jamais Nana... Il ouvrit les yeux, se tournant sur le coté, de façon à être en face du nippon. Il lui adressa un sourire, laissant le silence s'installer, et de sa main libre, il remit une mèche de cheveux derrière l'oreille de Nana. Tu es merveilleux, comment cette idée pourrait me traverser l'esprit ?

- Jamais... Je serais toujours près de toi.

Il déposa un baiser sur les lèvres de Nana. Un simple baiser mais qui laissait passer tellement de chose. Vois mon amour pour toi. Vois à quel point il est fort. Je sais que j'aurais un choix à faire, un jour... Un choix trop dur que je ne préfère pas y penser maintenant. Pas maintenant. Il posa son front contre le sien, retenant un soupir.
Sa main se glissa sous le haut de Nana, glissant sur la peau de son dos, pour le resserrer plus contre lui. Pas de sous-entendu, juste qu'il avait besoin de sentir sa peau sous ses doigts, juste pour se prouver que ce n'est pas un rêve et qu'il était bel et bien avec lui ce soir, sur son lit, à serrer contre lui. Je t'aime... Mais je n'ose pas te le dire. Peur de briser le silence. Peur de tout gâcher. Gâcher le seul instant que nous avons eut de bien dans cette soirée. Nos retrouvailles aussi, en effaçant nos petits différents de tout à l'heure.
Dors bien petit prince... Dors bien mon amour... Ce qui est certains, c'est que je vais passer une belle et bonne nuit.

- Demain, ne disparaît pas... Je ne veux pas me réveiller sans t'avoir à mes cotés...

Il ferma les yeux, comme endormit. Demain, il voulait encore être contre lui, à ses cotés, le tenant comme il le tenait maintenant. Contre lui, son visage proche du sien pour sentir son souffle sur sa peau durant toute la nuit.
Pas un rêve, ça ne serait pas un rêve... Qu'on le pince pour le lui prouver. Sa main caressa un moment son dos, de haut en bas, jusqu'à ce que ses caresses deviennent moins présentes et s'arrêter totalement. Il venait de s'endormir. Et qui mieux que les bras de Nana pouvait lui convenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Jeu 29 Mai - 23:06

Nana sourit, a la réponse de Masaki. Toujours ? Comment peut tu être sur de ça ? J'ai peur qu'un jour tu te rendes compte que je ne vaux pas la peine.. Soyons honnête, tu vaux tellement mieux, tu mérites tellement mieux que quelqu'un comme moi, d'inutile, quelqu'un qui ne sais rien faire de sa vie, qui n'a aucun but.. Ou, si, un seul, te rendre heureux. Mais est-ce suffisant ?

- Merci de m'aimer..

Merci de me sourire, de m'accepter, de m'aimer comme je suis, avec tout mes défauts, merci de me donner une chance, simplement. Je n'ai jamais eu de chance dans la vie, je suis un de ces enfants, laisser en orphelinat, seul avec leurs espoirs, leurs rêves, qui malheureusement ne se réalise pas. Quand ils sont adoptés, ils pensent avoir une vie normal, c'est vrai pour la plupart d'entre eux, moi, je n'ai pas été épargner, même de ce coté là. Tu es la seul et unique chose heureuse dans ma vie, depuis qu'elle a commencé, c'est pour ça que j'ai eu peur, mais finalement, c'est bien réel, tout ça.

Il sentit Masaki l'entourer de ses bras, nana poussa un soupir, de bien-être. Je ne crois pas avoir eu l'impression d'avoir une vie paisible et heureuse avant aujourd'hui, avant ce soir, quand je t'ai dit que je t'aimais. Un poids est partit, la peur est partie avec lui. Le silence n'était pas pesant, étrangement, il était plutôt apaisant, magique. Nana contemplait le visage de Masaki, même dans le noir, il distinguait ses traits fins, et ses longs cheveux noirs. Et dire que tellement d'homme m'ont dit que j'étais magnifique.. Tu l'es tellement plus, a mes yeux.
Il sentit ses mains se glisser sous son haut, contre sa peau, il frémit, fermant les yeux. Je suis bien. C'est tout, il n'y avait que ça a expliquer.


Citation :
- Demain, ne disparaît pas... Je ne veux pas me réveiller sans t'avoir à mes cotés...

Nana ré-ouvrit subitement les paupières, reposant son regard sur le visage de Masaki. j'admets, j'aurais pu y penser, ça aurait même été mon genre, il y a peu, avec une autre personne. Mais je n'oserais jamais partir en te laissant là après t'avoir dit tout ce que je t'ai dit ce soir, j'ai beau avoir but, je reste lucide, de ce point de vue là. Je sais que demain, je me rappellerais de tout, et que je t'aimerais toujours autant, alors, pourquoi partir ? Demain, je veux me réveiller dans tes bras, et y rester jusqu'à ce que tu ouvres les yeux, c'est tout.

- Je ne pourrais jamais partir en te laissant là, après tout ce que je t'ai dit ce soir..

Il referma assez vite les yeux, gardant un sourire tout en se serrant contre Masaki. Il sentait ses caresses dans son dos, faiblir légèrement puis s'arrêter complètement. Dors bien, mon ange. Nana vint déposer un baiser sur les lèvres de Masaki, alors qu'il était endormi. Nana se sentait aussi somnoler, et il en tarda pas, lui aussi, a se laisser aller au royaume des songes, pour la première fois sans avoir de crainte vis-a-vis du lendemain matin, il se fichait de ce qu'il allait se passer, ça ne pourrais être qu'heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Ven 30 Mai - 0:45

Masaki ferma les yeux, soupirant d'aise et s'endormant, cessant les caresses qu'il prodiguait dans le dos de Nana. Il ne sentit pas le baiser, mais un sourire apparut sur ses lèvres. Comme quoi, même endormit, Nana continuait de faire rêver Masaki. Il était partit loin dans le pays des songes et rien ne pouvait l'en sortir. Déjà qu'il n'avait pas beaucoup dormit ses derniers temps et puis avoir en plus Nana dans ses bras, qu'aurait-il espéré de mieux ?
Quand tout devenait sombre, Masaki pensait à Nana, ou bien à Kiba, parfois même au deux en même temps. Et tout redevenait beau même si les choses les plus triste auraient pu lui arriver. Il n'avait qu'à penser pour se tenir en vie, bien sûr quand ils n'étaient pas là. Le temps devenait plus gai quand ils étaient là. Malheureusement, il devra faire un choix, tôt ou tard et il savait qu'il souffrirait de se choix, d'une façon ou d'une autre et qu'il en ferait souffrir un également.

***

Le jour venait de se lever et les quelques rayons de soleil présent traversait le volet pour venir se nicher dans les yeux de Masaki qui en fut réveillé au bout d'un moment. Un petit grognement de mécontentement et il se retourna. Tiens, il n'avait plus, contre lui, ce qui lui avait permis de passer une bonne nuit. Paniquant légèrement, il se redressa, assis dans le lit et tourna la tête vers son coté gauche pour remarquer Nana, encore paisiblement endormit. Soulagé, il sourit. Il avait l'air idiot d'ailleurs, à sourire ainsi, dans son lit. Si on pouvait le filmé, la vidéo serait passé dans vidéogag. Passons. Il se mit contre lui, l'enlassant prenant soin de ne pas le réveiller, ce qui n'était pas son but. Son odeur... Sa si douce odeur était un régale pour lui. Il ferma les yeux mais l'envie de dormir n'y était plus, il voulait lui préparer un bon déjeuner, bien qu'il pensait que Nana ne se réveillerait pas maintenant. Peut-être à cause de l'alcool, allez savoir. Il glissa sa main le long du bras du blond et le lui caressa ainsi un moment, alors qu'il venait, de ses lèvres, papillonner son cou de baiser. Réveille-toi, il est tôt... Oui, trop tôt car Nana ne bougea même pas un cil. Quand il dormait, celui-là, il dormait vraiment !

Masaki se mordilla alors la lèvre inférieur puis se glissa sous la couverture, l'air de rien mais l'air qu'il venait de prendre sur son visage était bourré de sous-entendu XD En effet, il avait bien une idée derrière la tête pour réveiller son prince charmant, en douceur. Délicatement, et une fois arriver à destination, il détacha le pantalon du blond, pour ensuite, le baisser légèrement, mais voyant que ce dernier risquait de se réveiller, il le laissa simplement ouvert, venant glisser ses longs doigts fins à l'intérieur de son boxer pour, délicatement, venir glisser entre ses lèvres, le fruit tant attendu, du plaisir. Du désir aussi qui, sans la volonté de Nana, commença à avoir une légère réaction. J'ai bien dit légère. Ah, ces choses avaient un don *BAF*
Masaki continua alors son petit jeu, jusqu'au moment où Nana se réveillerait. Bon ou mauvaise chose ? Si Nana avait une mauvaise réaction, soit Masaki se prendrait un pied dans la figure, soit il se prendrait un genoux. Dans les deux cas, il n'aurait qu'un mot à dire. « Itaï »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Ven 30 Mai - 1:00

Il lui fallut un bon moment pour s'endormir, il pensait a tellement de choses, des choses heureuses, lui, Masaki, il n'y avait même pas d'ombre a ce magnifique tableau, et ça, c'est ce qui lui paraissait le plus suspect.. D'habitude, les histoires les plus belles finissent toujours pas ne plus l'être a cause d'un effroyable accident, d'un tromperie, ou d'un secret dévoilé.. Mais pourquoi il pensait a ça ? Il s'en fichait, si leur histoire ne durait pas toute leur existence, il fallait au moins en profiter maintenant, pas essayer de la discréditer encore plus vite. Nana, tu es un abruti.
C'est sur cette pensée hautement philosophique que Nana tomba dans les bras de Morphée.



Et lorsqu'il se réveilla le lendemain matin, ce fut a cause d'une sensation assez particulière. Il sentit d'abord sa ceinture se déboucler, et c'est ça qui l'éveilla, bien que ses yeux restèrent fermés. Il ne veut pas faire ce que je pense qu'il va faire, ne ? Il n'oserait pas.. Et pourtant, lorsqu'il sentit les doigts de Masaki sur son boxer, il compris qu'effectivement, il allait faire ce que Nana avait penser qu'il ferait ( vous suivez toujours ? xD ). Il sentit assez vite une chaleur plutôt particulière, une sensation qu'il avait rarement expérimenté de ce coté là, en fait.. Il ne fait pas ça, quand même ? Et Nana, comme tout les hommes, avait hériter d'un corps qui marchait de façon mécanique, en particulier ce coté là de son corps.. Vraiment, elle était obliger d'être heureuse du traitement, elle ? Ha.

Il se mordilla discrètement la lèvre inférieur, en sentant quelques mouvements. Il avait l'impression d'abusé, il était partagé entre se réveiller " réellement " c'est a dire, que Masaki sache qu'il le soit, ou continuer d'en profiter en faisant semblant d'être endormi, et pouvoir le ressortir a Masa plus tard. Et puis, il n'en avait pas eu tellement envie lorsqu'il était sortie du pays des songes, mais maintenant que les sensations étaient là, il devait admettre que ce serais frustrant de tout cesser. Seulement, voila, son corps semblait vouloir s'exprimer, et le trahir.. Il mordit sa lèvre plus fort, retenant un gémissement. Saleté, il va falloir que j'aprenne a être silencieux dans ces moments là, un jour, je suis toujours trop démonstratif.
Hn. Bon.. Masa l'avait surement entendu, celui là, bien que Nana ait essayé de le retenir. C'était une torture de lui faire subir ça au réveil.


- Obsédé...

Il l'avait murmuré, mais Masa l'avait surement entendu, un sourire se dessina sur ses lèvres, tandis qu'il bougeait légèrement, facilitant l'accès a son amant. Autant faire les choses correctement.. Ne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Ven 30 Mai - 1:22

Masaki tendit l'oreille, arrêtant un instant ce qu'il faisait. Un gémissement ? Pendant son sommeil ou bien était-il réveillé ? Il reprit, avec un peu plus de vigueur, tout en restant doux. Après tout, il essayait de le tenir endormit, même s'il y avait 1 % de chance que ça marche, voir moins XD Et bien sûr, à la suite de la gentille insulte de Nana, il sût qu'il était effectivement réveillé. Un petit rire étouffé traversa sa gorge alors qu'il reprenait ses mouvements glissant une main sur le ventre du blond, le lui caressant du bout des doigts. Oui, et alors ? Hein ? Ça te déplaît tant que ça que je le sois ? :p C'est toi qui profite je te le rappelle. C'est moi qui travail. Mais ça me plaît. J'aime quand tu es ainsi. Les mouvements de Nana facilitait Masaki à faire venir l'intimité un peu plus profondément entre ses lèvres, et autant dire que c'est Nana qui devait se régaler. Il s'arrêta un instant, prenant l'objet du délit entre ses mains, le caressant, alors que la pointe de sa langue venait en chatouiller l'extrémité. Sa tête se posa sur sa cuisse, et il continua de le caresser, alors que, parfois, sa langue parcourait la base de son intimité pour y remonter le long et le reprendre entièrement entre ses lèvres. Avoue que l'obsédé te plaît, Nana. Avoue-le et sois franc. Si tu me mens, je me vengerais :p Je mord, attention !
Puis, plus rien. Vengeance, tu m'as insulté. Il sortit de dessous la couverture, à cheval sur Nana, et il lui jeta un regard triomphant, un léger sourire au bord des lèvres. Ça te fait mal d'attendre, hein ? Eh bien souffre bien XD

- Obsédé, hein ? C'est ce qu'on va voir...

Soit je te laisse mourir de douleur pour avoir arrêter au mauvais moment, soit tu te finis tout seul XD Mais je doute que ça te plaise, et à moi non plus par la même occasion.
Il croisa les bras, restant sagement assis sur le bas ventre de Nana, faisant parfois frôler son entre-jambe sur celle de Nana. Ouais, obsédé mais qui ne fera rien de concret tant qu'il ne se sera pas excuser XD Et toc !
Il appuya ses mains sur l'oreiller, de chaque coté de la tête de Nana, et vint frôler ses lèvres des siennes, sans même lui donner. Laisse-moi te torturer.

- Tu n'as pas envie de devenir obsédé avec moi, là ?

Okay, je suis un beau sal*p mais quand on veut quelque chose, on se le procure par n'importe quel moyen. Il sourit, se mordillant la lèvre inférieur, de façon aguicheuse, tout en continuant son léger déhanchement pour l'obliger à le faire céder. Allez Nana, saute-moi dessus. Saute-moi tout court ! *BAM* Je suis sûr d'aller en enfer moi, plus tard. >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Ven 30 Mai - 1:46

Ha, Masaki, tu es cruel. Ce que j'ai dit n'était que la pur vérité, tu ne vas pas arrêter ta douce torture pour si peu ?
Et bien, il semblait que si. Masaki s'était redressé, et s'était mis a cheval sur le corps du blond, qui gémit en sentant son intimité douloureuse contre celle - malheureusement couverte mais pas moins excité - du brun. Il se mordit la lèvre. Ouais, je t'ai traité d'obsédé, mais tu le mérites, vu ce que tu me fais subir de si bon matin. Tu ne vas pas prendre la mouche pour ça ? Quelles manières infantiles, franchement. Nana avait envie maintenant, c'était ça, le problème.
Il le vit croiser les bras, gentiment, et il fronça les sourcils. Non, je ne le ferais pas tout seul, le plaisir solitaire est tellement fade quand on a gouter au plaisir a deux.. Et plus. Je n'ai pas envie de tomber aussi bas, ça te ferais plaisir, je savais qu'il y avait un peu de sadisme en toi. Néanmoins, Nana gardait un sourire. Il va céder, ce n'est qu'une question de temps, tu ne peux pas me résister Masa.

Puis Masaki se pencha sur son corps, et frôla ses lèvres, tandis que Nana sentait ses joues rougirent, du coup, de frustration comme d'envie. Masaki, tu es cruel. Nana eu un sourire carnassier, et vint rapidement attrapper les lèvres de Masaki des siennes, avant qu'il ne se retire, mordillant la lèvre inférieure du brun, pour s'assurer qu'il ne recule pas. Autant je peux être fleur bleue, autant tu sais très bien que je suis très différent dans ce genre de situation, surtout sobre. Ne m'excite pas trop, tu pourrais découvrir une partie de ma personnalité que tu ne connais pas encore.


Citation :
- Tu n'as pas envie de devenir obsédé avec moi, là ?

Nana ne le montrait pas, mais il était très surpris du Masaki qu'il avait en face de lui, ça n'étais pas le dominant habituel qu'il connaissait, au contraire même, Masaki se comportait, là, en parfait soumis qui ne cherche qu'a être satisfait. Tu veux réellement que je prenne le dessus ? J'en suis capable, même si je n'ai pas fait ça très souvent, les deux positions sont agréables, malgré tout, juste que je suis plus a ma place en dessous, mais on peut échanger.. ça te surprendrais, ne ?

- Tu vas voir ce qui se passe quand je deviens vraiment obsédé, moi.

D'un coup de bassin il fit basculer Masaki sur le coté, puis l'allongea sur le matelas. ça a peut-être commencer avec une gâterie, mais là, ça change de direction, tu m'as trop chauffer, tu ne peux t'en prendre qu'a toi-même. Les rôles étaient inversés, Nana se retrouvait a califourchon sur les cuisses de Masaki. Il attrapper ses poignets, et les maintint au dessus de sa tête, contre l'oreiller, avant de venir lui voler un baiser sulfureux.

- Je pourrais bien te surprendre, ne, Masaki ? Je suis aussi un homme, ne l'oubli pas..

Les choses étaient amusantes, Nana avait carrément changer d'optique depuis la veille.. Finalement, le sexe n'est-il pas une preuve d'amour ? Bien sur que si, et moi, je m'offre complètement a toi, autant que j'aimerais que tu t'offres a moi, cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Ven 30 Mai - 3:06

Si, tiens. Tu ne me connais pas. Juste pour t'agacer encore un peu, je risque de bien vouloir cesser ce petit jeu. Ho, bien sûr, pour un petit temps seulement car vu comment ça a commencé, je n'ai pas envie que ça se termine comme ça. Sois-en certain, c'est que dans deux ou trois minutes, je te saute dessus, déchire tes jolis vêtements, et te viol. Ca te conviens ? XD Bon, okay, je n'en aurais pas le temps puisque tu es bien plus rapide que moi. Il venait de lui voler le baiser. Hey, laisse-moi t'embêter un peu TT J'avais envie de te faire languir moi. Pour la peine, tu n'en auras plus pour l'instant. Enfin, c'est pas dit que je me tienne tranquille non plus. Il continua ses légers mouvements de bassin, mais au fur et à mesure qu'il voulait le chauffer, et plus il se sentait à l'étroit dans son pantalon, si bien que ça en devenait douloureux. Ah, désir quand tu nous tiens, tu nous tueras un jour T.T

Aux paroles de Nana, Masaki arqua un sourcil. Comment ça « tu vas voir... » Il eut la réponse à sa propre question. Ayant relâcher son attention, il ne pu éviter la suite et il bascula sur le coté, s'écrasant lamentablement sur le lit. Là, il regarda le blond qui venait lui coincer les poignets au dessus de sa tête. Wow, calmos là. Je peux mordre aussi, si tu veux. >.<
Les cheveux à moitiés devant son visage, il souffla, de sorte à enlever quelques mèches de devant sa figure puis il eut un petit rire aux paroles suivante. Ah ouais ? Tu comptes me dominer ? Mais sache que c'est toujours moi le vainqueur. La preuve, au toilette, notre première rencontre, tu te souviens ? C'est moi qui t'es attrapé, alors que TU me chauffais. Dois-je te le rappeler ? A moins que c'était se que tu souhaitais. Il tira légèrement sur ses poignets, mais finis par rester immobile, le regard fixé sur ceux de Nana. Tu veux vraiment me posséder ? Je te défis d'essayer. Voyons voir si tu y tiens vraiment où si tu me laisseras te dominer, comme à l'habitude. Ne changeons pas les bonnes choses, hein ? XD

- Nana... Tu te surestimes. Je ne te savais pas si viril que ça.

Il lui tira la langue. Puis se redressa, réussissant, par chance peut-être, à se délivrer et attrapa Nana, le serrant contre lui, ses lèvres trouvant immédiatement les siennes. Un homme, ça je le savais, j'ai eu la preuve avec ce que tu as entre les jambes, ne t'en fais pas. Il eut un petit rire alors que ses mains, dans son dos, le griffait légèrement, pas trop pour ne pas le blesser, assez pour lui dire « j'ai envie » XD
Il glissa ses lèvres dans son cou, lui faisant retirer son t-shirt. Bon, okay, montre-moi ce que tu vaux. On verra, peut-être qu'après j'en redemanderais. Il le fixa puis finit par se mordre la pointe de la langue, son regard aguicheur voulant tout dire. Soit tu essaies, soit moi je le fais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Ven 30 Mai - 20:21

Les yeux surpris que Masaki avait eu l'espace d'une seconde le faisait jubiler. Ha, tu ne me connais pas complètement encore, il faut beaucoup de temps pour connaitre une personne entièrement. Surtout quelqu'un comme moi, je suis pleins de ressources, et je pourrais te surprendre plus souvent que tu ne le pense. Bien sur, le fait que Masaki aurait pu lui sauter dessus pour pour lui arracher ses vêtements auraient pût être excitant, mais le fait de le dominer le tentait encore plus. Pour le changement peut-être, parce qu'il était tellement rare que cette idée le séduise.. Il n'aimait pas Dominer, en temps normal, ça ne lui procurait pas autant de désir, mais là, c'était différent. C'était Masaki, et ça l'excitait de dominer un dominant. Je suis complètement cinglé, peut-être.

Il maintenait toujours ses poignets au dessus de sa tête, et en profitait pour embrasser son cou, gardant un sourire, alors que Masaki était presque impuissant, dans cette position là. Il essaye de se délivrer en plus, attend un peu, tu ne vas pas regretter d'échanger un peu les rôles, tu vas voir. Nana croisa son regard, celui-ci fixé dans le sien. Tu me lances un défi ou je suis parano' ? On va dire que la première option est là bonne. Et je vais le relever, ton défi, tu ne gagnes pas toujours, Masa, je suis très têtu quand j'en ai envie.


Citation :
- Nana... Tu te surestimes. Je ne te savais pas si viril que ça.

Nana se redressa, bougeant lascivement son bassin contre celui de Masaki. Dit moi, il faut nous mettre a égalité, tu es encore tout habillé, et je suis a moitié nu. Ce n'est pas juste. Viril, effectivement, ça ne me va pas, mais il ne faut pas forcément être viril pour savoir dominer quelqu'un, ne serais-ce qu'un petit moment. Et puis, tout les hommes sont égaux - ou presque - de ce point de vue là, j'ai les même possibilité qu'un autre. Il vint l'embrasser a nouveau, alors qu'il défaisait les boutons de sa chemise, un a un.

- Je ne me surestimes pas, en revanche, toi, tu me sous-estimes.

Il lui sourit, de façon arrogante. Je vais te prouver que je suis plus doué que tu ne le pense. Nana avait beau avoir un visage d'ange, Masaki allait bientôt découvrir qu'il ne faut pas se fier aux apparences... Mais plus tard. Parce que Masaki venait de profiter de son inattention pour délivrer ses mains, et l'attrapa tout de suite pour venir l'embrasser, et lui retirer son haut, tandis que Nana finissait de lui enlever sa chemise. Non, je ne te laisserais pas me faire changer d'avis, même si c'est terriblement tentant aussi. Il appuya une de ses mains sur son torse, le rallongeant contre le Matelas. Nana en profita pour retirer son pantalon - et son boxer xD - que Masaki avait déjà baisser un peu plus tôt. A ton tour de te dévêtir. Il se redressa et déboucla la ceinture du brun, puis abaissa la fermeture éclaire, pour finalement abaisser le vêtement entier. Presque a égalité. Il prit un sourire provocant, remarquant la langue de Masaki, entre ses dents. Bon sang, autant tu es très excitant quand tu domines, autant j'adore aussi te voir soumis.
Nana se redressa, restant assis sur les cuisses a Masaki, appuyant parfois sur son excitation, tandis qu'un de ses doigts s'amusait a parcourir son torse. Il se mordit la lèvre, gardant les yeux fixé sur le visage du brun. J'ai décider de te faire languir, de t'embêter, de te faire attendre jusqu'à ce que tu te rendes compte que tu en a envie encore plus que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Jeu 5 Juin - 3:54

Masaki l'embrassa dans le cou, laissant sa langue parcourir sa veine jugulaire, puis une main le repoussa, l'allongeant de force de nouveau. Il se laissa tomber, alors, ne pouvant même pas résister et retomba sur l'oreiller, regardant Nana avec un air qui trahissait son impatience. Il y a des limites, tu joues avec le feu, je finirais par avoir mon rôle là dedans. Masaki posa ses mains sur les hanches de Nana, s'amusant à faire glisser son index le long de sa cuisse, pour remontrer lentement, contournant son membre et glissant sur son torse. Il cessa ces caresses et écouta se que Nana avait à lui dire.

- Tu n'oserais pas... Et puis, tu aimes trop ça pour t'en passer... Reprenons nos habitudes chéri...

Il eut un air pervers, provoquant, alors qu'il donna un léger coup de bassin. Laisse-moi te prendre quoi. Crotte à la fin. C'est trop long. Tu veux me tuer ou quoi ? XD Masaki pris le temps de déguster chaque caresses, chaque mouvement, poussant un gémissement qu'il aurait aimé retenir, juste pour le plaisir de voir enragé Nana, mais tout était trop fort. Sur son front, perlait des gouttes de sueurs alors qu'il ferma les yeux, rejetant légèrement la tête en arrière. Tu me tortures... Il se mordit la lèvre puis tenta de faire basculer Nana de nouveau, mais rien, niet... Mais après un second essaie un peu plus réussit, il le fit basculer, se retrouvant sur lui. Il lui attrapa les hanches, de sortes à se que chacune de ses jambes enroule son bassin. Puis il ôta son boxer, se retrouvant aussi nu que lui. Comme des petits vers. XD Il se mordilla la lèvre, embrassant le torse de Nana, prenant le soin de découvrir chaque parcelle de sa peau, se délectant du fait qu'il est repris le dessus. Il descendit ses lèvres sur son ventre, pour remonter délicatement, faisant frôler son bassin au sien, et donc, leurs intimités entre elles.
Un soupir, alors qu'il glissait ses lèvres proches de son oreille pour lui chuchoter.

- Tu vois, Nana, je peux toujours faire se que je veux, quand je veux. Et comme d'habitude, c'est moi qui gagne...

On aurait dit deux ennemis, en train de s'affronter. Enfin là, c'était un couple en train de jouer à un jeu sexuel qui partait en live totale, quoi XD
Masaki bougea légèrement son bassin, mimant des va et viens, pressant ainsi leur deux intimités entre elle, et autant dire que l'envie était à son comble. Les soupirs, le souffle rapide, leur corps se collant l'un à l'autre. Tout était fait pour montrer à Nana que l'envie était sûrement partagé. Le blond en avait envie, le brun aussi.
Mais ce qu'avait oublié Masaki, c'était sûrement de bloquer les mains de Nana. Oui, et il aurait dû s'en rendre compte, s'il n'était pas occupé à déguster de nouveau son cou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Jeu 5 Juin - 4:34

Nana continuait a l'embrasser, ses mains se baladant librement sur son corps, des bouffées de chaleur l'envahissait, déjà parce que Masaki l'excitait a chaque fois qu'il le touchait, et aussi du fait qu'il avait le dessus. Autant c'est vraiment chiant avec quelqu'un qu'on aime pas d'être au dessus, autant, là, il en avait terriblement envie. Tu vas voir, je peux gagner moi aussi. Il sentait les mains de Masaki sur ses hanches, ses cuisses, si proches et pourtant si loin de ce qu'il voulait..

Citation :
- Tu n'oserais pas... Et puis, tu aimes trop ça pour t'en passer... Reprenons nos habitudes chéri...

Minute, Masaki, me prendrais-tu pour une salope ? Tant pis, Nana s'en fichait, puisque Masaki n'avait pas complètement faux. Oui, il aimait se faire dominer. Et alors ? Il avait envie de prendre le dessus, de soumettre le brun, qu'y avait-il de mal a ça ? Masaki.. Aurais-tu peur ? Haha. Tu vas voir, il ne faut pas. Tu vas grimper aux rideaux.. - façon de parler bien sur - et même que tu en redemanderas, j'en suis sur.
A son coup de bassin, Nana se mordit fortement la lèvre, empêchant un gémissement de sortir. Un sourire carnassier se dessina sur son visage, ses pupilles dilatées par le désir fixés sur son amant. Tu vas voir, je vais te faire hurler, je vais enfin prendre du plaisir a dominer un homme.. je ne pensais même pas que ce jour arriverait.
Masaki n'arrêtait pas de bouger, et même si c'était excitant dans un sens, c'était exaspérant de l'autre, il ne voulait vraiment pas se laisser faire. Masaki, arrête un peu de te rebeller, moi je suis docile que je sache quand tu me sautes dessus comme ça. Alors tu devrais m'être reconnaissant en étant toi-même docile, c'est pas si compliqué.
Alors qu'il ne s'y attendais pas, néanmoins, Masaki avait réussi a le renverser sur le coté, et le plaquer contre le matelas, alors que Nana poussait un grognement étouffé. ça ne se passera pas comme ça. Il sentait les jambes de Masaki, entre les siennes, et sentait aussi qu'il était en train de perdre, ses cuisses s'écartant dangereusement... De toute façon, je sais que je t'aurais quand même. Quand je veux quelque chose, je suis buté, encore plus que toi. Et même si ses baisers et ses caresses lui faisait perdre la tête, il savait que si il laissait Masaki le prendre, il allait être frustré.


Citation :
- Tu vois, Nana, je peux toujours faire se que je veux, quand je veux. Et comme d'habitude, c'est moi qui gagne...

Nana se mordilla la lèvres, plantant ses yeux sur Masaki, même si celui-ci ne l'avait surement pas remarquer. Un sourire orna ses lèvres, alors qu'il remarqua qu'il était encore totalement libre, le désir de Masaki lui ayant fait oublier le fait que Nana, bien que si soumis a l'habitude, savait aussi se rebeller. Il ne put s'empêcher de gémir, en sentant le bassin de Masaki aller et venir contre le sien. J'ai envie. Mais pas comme ça, j'ai envie de t'entendre toi gémir, crier, pas de crier encore assez fort pour que tout Tokyo entende.. Les mains de Nana se glissèrent lentement contre son propre corps, le long de celui-ci, pour finalement venir attraper les hanches de Masaki, le caresser, si docilement... Tu penses quoi, Masa' ? Que je suis convaincu que tu es le dominant, maintenant ? Fais attention, je suis un manipulateur.
Il vint poser ses mains sur ses épaules, et sans prévenir, il fit a nouveau Basculé Masaki, en arrière, pour finalement le dominer a nouveau, bloquant ses poignets avec ses mains, comme précédemment.


- Tu as oublié que je suis très têtu, quand j'ai une idée en tête...

Il prit un sourire, pour finalement attraper sa propre ceinture, qui avait attéri non loin lors du déshabillage, par chance, pour attacher les deux mains a Masaki ensembles a un des barreaux au bout du lit, au dessus de sa tête. C'est bien la première fois que je fais un truc pareil, il va bien le prendre ? Hn, et même si il le prendre mal tfaçon, il aura vite oublié.. j'espère.

- Alors, je te surprend ?

Il prit une moue coquine, alors qu'il reprenait place au dessus de Masaki, a cheval sur ses cuisses, calant son bassin contre le sien, espérant produire une réaction. Devient fou de moi, c'est tout ce que je demande.

_________________
« Si tu n'arrives pas à renoncer, renonce à vouloir renoncer. »

Lorsque la vie sera trop dur,
Je ne fuirais plus devant les difficultés
Parce qu'en sachant que tu m'aimes
Je peux tout réussir.

Smile no Namida Iro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Sam 7 Juin - 6:18

Minutes papillon, je ne te prends pas pour une salope, loin de là. Juste que j'aime dominer, et que ça ne peut changer. Avoue... Tu as plus l'envie que je reprenne le dessus. Si je veux, je pourrais, de force, reprendre le dessus et redevenir le dominant que j'ai toujours été. Peur ? Laisse-moi rire. Je n'ai pas peur, j'appréhende, c'est tout. XD Il sourit diaboliquement. Ne baisse pas la garde, je risque de te retrouver, petit Nana, à crier mon nom quand tu seras sous mon corps. Il glissa sa langue sur ses lèvres, venant le caresser à son tour, là où il était le plus susceptible de craquer. Je t'aurais Nana. Il avait confiance en lui. Trop, non ? Et si Nana gagnait, c'est sa fierté qui en prendrait un coup. Non pas parce qu'il se sera fait dominer une fois, mais parce qu'il pensait gagner. Il se pensait plus fort et bien plus rapide que Nana, seulement il verra qu'au fil du temps, il n'est pas aussi malin qu'il ne le pensait.
Il réussit à reprendre le dessus, souriant de victoire, un sourire des plus sadique alors que son corps se pressait contre celui de son amant. Il le regarda et lui murmura ces quelques paroles avant de partir à la conquête de son corps. Des baisers sur son torse, glissant un téton entre ses lèvres, le mordillant et le titillant de la pointe de sa langue puis il passait à l'autre et redescendait pour se diriger vers son nombril. Je veux te faire languir, te voir impatient et désireux, je veux me venger, tout simplement. Okay, Nana avait le fâcheu défaut d'avoir tout ce qu'il souhaite au moment où il le désire. Voilà un point en moins pour Masaki qui avait donc baissé sa garde, en pensant que le blond c'était résigné et se laisserait faire. Ce qui devait arrivé, arriva.

Un petit grognement et le voilà qui s'étalait sur le lit, en arrière, recevant un Nana contre lui, plus que victorieux. Raaah, maudit sois-tu Nana. Cependant, sentir son corps contre lui le fit gémir, un gémissement qu'il n'avait pas pu retenir. Ferme ta bouche Masa'. Il pinça alors les lèvres, ne laissant plus rien sortir, pas un soupir, ni un râle et encore moins un gémissement. Nargue-moi Nana, nargue-moi, c'est ça, continue et je te tue. T.T Il plongea son regard dans celui du blond puis eut un petit rire à ses paroles. Rire qui se voulait moqueur mais pas très rassuré. Tu comptes vraiment me torturer ?

- Hein ?

Tout sourire avait disparut, et voilà qu'il sentait quelque chose sur ses poignets et quand Nana se redressa, ne le tenant plus, Masaki était toujours prisonnier par ses mains. Il releva la tête pour regarder ses mains accrocher au barreau du lit. Tricheur ! Il se mordit la lèvre et regarda à présent Nana, un regard noir. Non pas méchant, mais un regard qui voulait dire « Si tu as le malheur de me détacher... Je te jure que tu regretteras XD T'as bien serré au moins ? Parce que je te le conseil =D »

- Je t'aurais Nana... Je te déconseille de me détacher, juste pour ton bien...

Et sentant son bassin contre le sien de nouveau, Masaki rejeta la tête en arrière, soupirant, haletant. Non, ne me tue pas, pas maintenant. Il devait bien se faire à l'idée qu'il allait se faire prendre. Et bizarrement, maintenant et dans la situation qu'il était, il en était plus que pressé. Il murmura le prénom de son amant, murmure, supplique, et donna un léger coup de bassin. Je n'en peux plus... Nana... Je t'en prie. Le souffle court, il regarda le blond, se mordant la pointe de la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Sam 7 Juin - 16:56

Il serait très tentant d'accepter de me soumettre - encore - et de te laisser me prendre, mais il se trouve que même si ça me fait envie, le fait de pouvoir te soumettre a moi m'excite bien plus, surement parce que tu es un dominant, et que j'aime te contredire. Nana soupira, alors que Masaki avait reprit possession de son corps, pour une durée très limité sans doute, vu que les mains du blond pouvaient se balader librement. Je vais Gagner Masaki, que tu le veuilles ou non, je sais que tu as une fierté très développer et très mal placer, mais je n'ai pas envie que tu penses toujours a moi en tant que plus faible, ou inférieur. Je ne veux qu'être égal a toi, dans ce domaine, c'est normal, non ? Surement parce que je t'aime. Si ça avait un autre, je n'aurais jamais eu envie de le dominer comme je le fait avec toi, alors dé-stresse. Et je ne me résigne jamais, je suis borné, et tu le sais en plus.

Nana finit par l'étaler sur le lit, avec un sourire victorieux, avant de vite réagir pour attacher ses main a la rambarde du lit. Je prend mes précautions, parce qu'il se trouve que tu bouges énormément et que tu rechigne autant qu'une vierge effarouchée. Et moi qui te pensais courageux Masaki, en fait, tu as vraiment peur, nee ? J'en suis sur. Tu n'as pas du faire ça très souvent, dans ce sens là en tout cas. Et je te croirais sans peine si tu me le disais.

Nana remarqua le regarde de Masaki, un regard qu'il trouvait comique malgré que ça ne soit pas l'effet attendu par l'autre. Tu m'en veux ? Oh, patience, dans 10 minutes tu ne m'en voudra plus, quand tu te surprendras a en redemander. Le but, ce n'est pas de t'humilier tu sais, je m'en voudrais si tu le prenais comme ça.


Citation :
- Je t'aurais Nana... Je te déconseille de me détacher, juste pour ton bien...

Il eut un nouveau sourire, restant assis sur les cuisses de Masaki. Tu n'es pas patient et pas du tout stable, parce que je le vois dans tes yeux ; Tu attends que je me décide. Et si je te faisais attendre encore ? ... Non, moi non plus, je ne peux pas attendre. Nana se pencha sur Masaki, venant l'embrasser, bien plus tendrement que leur précédents baisers, alors que ses mains parcourait son torse, s'attardais sur quelques points sensibles, et finissais par descendre plus bas, en même temps que sa bouche, puisque ses baisers descendaient dans son cou.

- Relaxe, Masaki.. Tu vas aimer, tu vas voir..

Il eut un petit sourire en coin, avant de continuer sa descente. Le pire, c'est que je suis encore indécis, je te donne ce que tu veux maintenant, ou je te laisse patienter avec autre chose ? .. Je ne suis pas cruelle, mais le jeu n'est stimulant, quand il ne fais pas languir. Mais je ne pas Maso' non plus - pas trop disons, d'accord - et je n'aime pas attendre non plus.

- Prêt a collaborer ?

Allez, je vais être clément. Nana se redressa, présentant deux doigts a la bouche de Masaki. Si ça ce n'est pas clair, je tente encore de faire en sorte que tu sois plus docile. Je sais que tu as envie en plus, alors ce serais vraiment con de ne pas m'aider. Je me doute que tu es étroit, alors forcément, je ne vais pas y aller comme un bourrin ; je suis pas sans cœur ! Alors il n'y pas de raison d'appréhender.

Son autre main, quant a elle - la coquine XD - se baladait un peu plus bas, titillant son impatience, cherchant a l'exciter encore un peu plus. Ce n'est pas pour dire, mais je pense m'en sortir bien, pour quelqu'un pas habituer.

_________________
« Si tu n'arrives pas à renoncer, renonce à vouloir renoncer. »

Lorsque la vie sera trop dur,
Je ne fuirais plus devant les difficultés
Parce qu'en sachant que tu m'aimes
Je peux tout réussir.

Smile no Namida Iro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   Sam 7 Juin - 17:52

Si tu veux te soumettre, tu le peux encore, moi je ne dirais pas non. Après tout, Masaki avait toujours été au dessus et que ça change ne ferait sûrement pas de mal. Enfin, pas de mal c'est vite dit. Il était très sensible de l'arrière train et, donc, très étroit XD Il fallait donc qu'il y aille très, mais alors trèèèès doucement, au risque d'entendre hurler Masa', mais sûrement pas de plaisir. XD Bon, certes un peu d'un coté. Pendant son absence, il avait visiter des lits. Deux ou trois fois il c'était fait prendre, mais il en avait souffert. Il en avait passé des journées à rester debout XD Le moment fut pour lui de retourner en dessous et son instant de domination fut de très court instant. Les mains attachés au barreau du lit, il ne pouvait plus rien faire, alors autant que, oui, il coopère.
Si je vais aimer ? Mais avec toi, je ne peux qu'aimer, non ? Ca y est, hourra ! Masaki revenait à la réalité XD Bon, il appréhendait encore un peu, mais ce qui était sûr, c'est qu'à l'instant même, il était pressé TT Un peu d'attente, mais pas trop hein, et pour l'instant, l'attente était de trop. Il avait chaud, si chaud... Se mordant la lèvre, il mit un moment avant de comprendre ce que voulait Nana et il releva légèrement la tête pour suçoter ses doigts, laissant même parfois aller sa langue sur toute la longueur de ses doigts avec un air plus que pervers, genre qui pourrait dire « Tu vois, si ça avait été moi au dessus, c'est pas à tes doigts que j'aurais fait ça » XD Puis il reposa sa tête sur le matelas, se cramponnant après le barreau du lit qu'il tenait fortement. Raaah, ses mains... Là... Ses... mains...
Il avait l'impression qu'il allait exploser d'un moment à un autre.

- Nana... Le jeu à assez durer... je t'en prie...

Il se mordit la lèvre. Naaaaah, j'avais dit que je ne te supplierais pas. TT J'ai perdu. Il écarta un peu les cuisses, permettant à sa main d'aller là où elle devait se diriger, alors qu'il regardait de temps à autre l'autre main de Nana, se mordillant la lèvre tout en donnant quelques légers coups de bassin par moment, pour lui montrer que ce qu'il voulait, c'était qu'il le prenne en main totalement. Il avait aussi l'impression qu'il allait exploser. Qu'a chaque touché de son intimité sur la main de Nana, il se laisserait aller, mais son plaisir était toujours là, sans pour autant qu'il n'est d'orgasme. Une torture. Une vraie torture. Il renversa la tête en arrière, haletant, alors qu'il attendait, sans bouger, le moment fatidique où il recevrait une plus grande dose de plaisir.

- Je... te veux...

Ah ben oui. Fallait pas le chauffer Nana, maintenant tu ne vas plus assez vite pour lui XD Il te veux, en lui, c'est pas une bonne initiative ? Tu as gagné, mais ça ne sera que partie remise. Il t'aura lui aussi. Je t'aurais, Nana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu la vu celle-là ? Tu la veux ?! >.< [Nana]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tu veux voir ma chatte chéri?
» Je veux changer mon pseudo
» ELLE EST BONNE CELLE LA
» Hello, pour mon retour, je veux rire !!!
» DANS LA RUE OU VIT CELLE QUE J'AIME de Mary Higgins Clark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kinosei Art :: « Tokyo » :: Les Ruelles-
Sauter vers: