Kinosei Art


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Masaki Ogawa

Aller en bas 
AuteurMessage
Masaki Ogawa

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 07/05/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Masaki Ogawa   Sam 10 Mai - 2:11

    {. Carte d'identité s'il vous plait

    Nom : Ogawa
    Prénom : Masaki {Surnomé Masa'}
    Age : 19 ans
    Orientation Sexuelle : Homosexuel
    Section : Ecriture
    Emploi : Etudiant
    Poste Vacant : [] Oui [X] Non


    {. Et si on faisait plus ample connaissance ?

    Caractère :
    Je, suis libertine ! Je, suis une catin !
    « . Masaki à une particularité des plus saisissante qu'il soit. Il se laisse toujours faire. Ne dit jamais non. Et va même chercher tout le monde pour avoir un peu de châleur humaine. Je vous fait un dessin ? Bon, il se vente même de dire "Si j'en ai envie, il m'arrive de ne pas demander d'autorisation concrète pour profiter." Vous ne rêvez pas. Si Masaki à décider de vider sa libido, se libérer pour se sentir bien et dormir pleinement, il vous mettra le grapin dessus. Il choisit ses victimes. Si vous êtes beau, si vous paraissez mystérieux, si vous êtes d'un naturel peu parleur et surtout, si vous ne cédez pas tout à faire à ses caprices, alors vous êtes comme ceux qu'il recherche. Prenez garde à vos arrières...
    Catin mais pas trop. Pour tout avouer, jamais personne ne lui a encore rentrer dedans TT et pour être franc, ça n'arrivera encore pas XD C'est lui qui joue le rôle du garçon et lui qui continuera à le jouer.
    Cependant, quand il en a décidé et quand l'envie le prends. Il peut vous faire seulement envie sans jamais prendre le temps de répondre à votre envie, vos demandes. Il vous coincera, quelques parts. Corps contre corps, lèvres contre lèvres, mains contre peau. Oui, il aime se rassasier, délice de la nature. Il vous fera envie pour vous jeter tel un vulgaire mouchoir. Vous laissera avec votre envie, votre libido et vos vêtements à moitié déchiré. Croisez donc son chemin... »

    Le silence est le plus beau de tout les mots
    «. Peu parleur, autant dire qu'avec Masaki, il est difficile d'avoir une information tout à fait performante. Il préfère agir pour tout dire. Bien qu'il ne parle pas pour ne rien dire, il a une langue. U_U Ne croyez pas qu'il ne sait pas aligner deux mots au contraire. S'il a quelque chose à dire, il le dit, mais disons que, pour lui, il s'agit là d'une façon de démontrer qu'il ne faut pas l'enquiquiner. Et puis, pourquoi parler quand on peut se taire ? Vous ne comprenez pas tout ? C'est pas grave. Vous apprendrez bien à comprendre Masaki avec le temps.
    Franc, il dit tout ce qu'il pense que ses mots soient blessant ou non. En l'occurrence, ne jamais chercher à se venger serait la plus sage décision... Si par vengeance vous décider de le trahir, alors à vos risques et périls. Le poignarder dans le dos signifie, pour lui, tellement de chose. Vous ne savez sûrement pas dans quoi vous vous enlisez. Pourtant quand certains tenteront de jouer avec ses sentiments tout comme avec ses nerfs, cela pourra être pour lui que haine et mépris. Il devient très vite hargneux et fera tout se qui est en son pouvoir pour arriver à faire payer celui qui lui aurait jouer un sale tour pour lui faire payer un sale quart d'heure et il ne lésine jamais sur les coups à donner. Jamais de violence, toujours des paroles blessantes et il sait les trouver. »

    Chacun pour soi. J'bougerais pas le p'tit doigt.
    «. Masaki n'aime pas trop qu'on lui raconte des histoires genre problèmes familiaux, peine de coeur et j'en passe. Pour lui, ça ne le concerne pas. Certes, cela peut libérer la personne en question mais en fin de compte ça ne sert à rien. Après qu'on lui ai dit, que fera-t-on ? Rien. Inutile. Il vous écoutera, certes, mais ça peut passer par une oreille et ressortir par l'autre. Il n'a pas non plus envie de jouer les bons nounours, les bonnes nounous et j'en raye des vertes et des pas mûres U_U.
    Également en ce qui concerne le danger qui vous guette. Présent dans votre esprit. Que vous soyez en train de vous faire tabasser, violer, étrangler... Pas la peine de demander de l'aide à Masaki. A la rigueur, se qu'il peut faire, c'est éloigné votre ravisseur pour prendre sa place. Où bien s'il n'a pas envie de jouer, il regardera, ou passera outre vos cris. Non pas qu'il soit insensible... Enfin si, je peux dire qu'il est insensible mais il ne sait pas se que c'est que d'aider quelqu'un. Il n'a pas eu l'habitude, on ne le lui a jamais appris. Comment voulez-vous qu'il soit capable de ça ? »

    Phobie(s) : Le vide. Rien de tel pour vouloir le rendre totalement mal. Mettez-le face au vide et il aura vite fait de tourner de l'oeil. Autant dire que s'il devait se suicider ça ne serait pas en se jetant du plus haut étage d'un immeuble.
    Il est également agoraphobe. Il déteste la masse de personne se regroupant autour de lui. Evitant au mieux d'être pris dans une manifestation ou d'autre chose de ce genre. Peut-être pour ça qu'il arrive en retard au cours, pour ne pas se retrouver au milieu d'une ruée d'élèves.

    Histoire :
    «. Il s'écroula au sol, une nouvelle fois. Le souffle court, il y resta, ses mains poser au sol, heureusement qu'il avait eu se reflex, sinon son visage aurait fracasser le sol sans ménagement mais, de toute façon, qu'est-ce que ça lui aurait fait à lui ? Il se reçut un coup de pied dans les côtes. Il ne put même plus crier ou gémir de douleur tellement cette dernière était étouffante. Il toussa, recroquevillé sur lui-même. Sans bouger, il reprit peu à peu ses esprits alors que les pas s'éloignait. Il avait fini de déverser sa rage sur lui. Il avait fini de pousser sa haine sur son pauvre petit corps encore jeune et en pleine croissance. Nu. Il avait froid. Pourtant il n'osa pas se relever de peur d'énerver encore son père. Dans le couloirs, son visage en sang, combien de fois sa lèvre avait éclaté ce soir ? Combien de côtes avait-il heurté ? Combien, surtout, c'était brisé ? Il s'endormit là, sur le sol. Épuisé par la souffrance et la fatigue d'avoir trop lutté. »

    «. Il venait d'avoir 10 ans. Pour lui, ça faisait toute la différence. Il y a 5 ans qu'il s'était passé cette scène atroce d'un père battant son fils. Depuis ce temps là, il s'était passé beaucoup de chose. Son père avait été arrêté, et Masaki placé dans un orphelinat. Là, il avait eu le temps de se forger son propre caractère. Petit garçon toujours en retrait. Petit garçon toujours silencieux mais à l'attitude si douteuse. A chaque fois, il se passait des choses étranges. Des enfants se plaignant d'agressions diverses, de vols et j'en passe. Quel fut leur soulagement quand un ravissant couple de jeune bourgeois qui semblait ravis du petit garçon qu'était Masaki, l'adoptèrent. Les enfants de l'orphelinat étaient débarrassé d'un lourd fardeau. Il fut donc recueillit dans cette famille, sous un toit grandement plus confortable. Et des parents qui le gâtait au plus haut point. Pourtant, jamais Masaki ne les remercia. Jamais il n'eut un geste de compassion envers ses deux parents adoptif. Toujours en retrait, parlant s'il faut parler, dans son coin à écrire. C'était ça nouvelle passion. »

    «. Le plaquant contre le mur, Masaki ne laissa pas le jeune homme parler que, déjà, il collait ses lèvres aux siennes. Il ne fallait pas qu'il parle, non plus qu'il brise le silence. Masaki était le roi, ce mec un jeu. Une nuit, un soir, rien de plus. Il glissa ses mains sous son t-shirt, sa langue s'égarant dans le creux de son cou. Il ne connaissait même pas le prénom de cet inconnu. Peu importe, il n'avait pas besoin de le connaître. Il remonta ses mains emportant ainsi le tissus qui, une fois enlevé, rejoignit le sol, avec le reste des vêtements. L'inconnu gémissait, soupirait, leurs râles se perdant dans le silence, s'étouffant par les baisers. Masaki prit même soin de laisser une marque, une morsure sur l'épaule de l'inconnu. Oui, l'inconnu, c'est comme ça qu'il l'appellerait à l'avenir. Si toute fois il se rappelait de lui. Il n'avait pas pour habitude d'oublier ainsi ses conquêtes mais celle-ci ne servait à rien.
    Leurs bassins s'entrechoquèrent, leurs soupirs brisant le silence. Ils s'envoyaient l'un contre le mur, parfois se dirigeant au sol, changeant de position, pour finir par revenir à l'initial. Leur plaisir. Aucune parole, aucun mot. De toute façon, ça ne servait rien pour l'instant... Puis, tout s'arrêta, lentement, le silence totale retomba, alors que les deux corps se séparaient.
    Masaki s'habilla et partit, silencieux, épuisé, laissant le corps de l'inconnu qui semblait reprendre, peu à peu, ses esprits. »

    «. Comment Masaki est arrivé ici ? Comment a t-il ainsi réussit sa vie ? Pour tout avouer, Masaki était un grand écrivain. Il avait déjà envoyé un de ses livres chez un éditeur et ce dernier l'avait retenu, attendant qu'un contrat se signe. Masaki hésite encore. C'est pourtant une chance qui s'offre à lui n'est-ce pas ? Il n'en parle à personne, pas même à ses parents adoptif. Il rentre à Todai. Pensant que ça l'aiderait dans son choix. Finallement, ça ne peut pas être plus mal. Et puis, il peut toujours refuser de le publier maintenant ce bouquin.
    Il va apprendre à écrire encore mieux, sa passion, il l'étudiera jusqu'au bout, c'est la seule chose qu'il puisse faire. Mais il sait, également, qu'ici il va également s'amuser. Ca lui rappelle tellement ses bons moments à l'orphelinat... Un vrai régale... C'est lui qui décide, lui le meilleur, tout le monde s'y pliera. Parole de Masaki ! »


    {. Miroir mon beau miroir, dis moi qui est le plus beau

    Description Physique :
    Le meilleur, c'est moi. Cela va de soi.
    «. Narcissique. Son nombril est tout ce qu'il aime. Pour lui, le prince de ses lieux, est sa majesté-même. Pour lui, il n'y a personne qui ne puisse lui arrivé à la cheville. D'ailleurs, tout le monde devrait être à ses pieds. Tout le monde lui appartient, lui il n'appartient à personne. Tout le monde est à lui, tout le monde son ses jouets, il n'est le jouet de personne. Et dire que quand il a une idée en tête, il l'a rarement autre part ailleurs d'autre que dans son si précieux crâne. Il ne faudrait pas l'abîmer. Toucher son visage et il se met à hurler en vous tuant presque sur le champs. Il prends soin de ne pas se faire de plaie, d'écorchure et prend soin de son apparence autant qu'il prends soin de ses vêtements et de sa peau. Pas d'acné, il est parfait ! C'est ça le mot. Il est parfait. Il est tout ce que l'on puisse rêver, n'est-ce pas ? Masaki est le dieu en personne. Dans un corps vivant et en chaire et en os. »

    Vénérez-moi !
    «. Le roi. Le prince. Tout chez lui tend à croire qu'il est le dieu de l'olympe en personne. Il ne se la pète pourtant pas mais, il aime qu'on le regarde, même si parfois les gens l'observe plus par curiosité qu'autre chose. Souvent, on le regarde par envie et il n'hésite pas à donner un peu de son corps pour satisfaire également ses envies.
    Les cheveux bruns et longs, les yeux de la même couleur, il n'hésite pas à se mettre des lentilles pour les éclaircir de bleu ou de gris. Des yeux étirés et profond, qui laisse transparaitre souvent ses émotions, sentiments. Une bouche, aux lèvres fines, mais tentatrice. Surtout quand il provoque largement. »

    Style vestimentaire : Quel style vestimentaire a-t-il adopté ? Un genre particulier et fidèle à lui-même. C'est-à-dire plutôt étrange et mystérieux à la fois. Un style particulier qu'il est difficile de donner un avis là dessus. Quand il ne s'agit pas de vêtement troués à sa façon, ce sont des vêtements façonnés de ses propres mains. Il a d'ailleurs toujours eu un talent pour ce qui était de se fabriquer des vêtements. Talent qu'il ne garde que pour lui. Les chaussures varient suivant ses tenues passant de talons aux semelles plates. Jamais trop de couleur, surtout du foncé comme du noir ou du marrons foncé. La seule couleur vive qu'il pourrait aboré serait le rouge. Ne nous demandons pas pourquoi.
    Beaucoup de bijoux orne Masaki. Des colliers, des bagues ou des bracelets. Juste comme il faut, où il faut.
    A la perfection, toujours impressionnant, Masaki reste un prince, n'est-ce pas ?

    Personne sur l'avatar : Asagi [D]


    {. Qui se cache derrière tout ça ?

    Prénom/Pseudo : Masa-Chan
    Age : 18
    Où as-tu connu le forum ? : Par l'admin Nana
    Qu'est ce qui t'as poussé à t'inscrire ? : Nana ! Qui veux-tu que ça soit d'autre ? XD
    Un dernier mot pour finir ? : Revoilà mon oxygène ! Ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana Uesugi

avatar

Féminin Nombre de messages : 335
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Homosexuel

MessageSujet: Re: Masaki Ogawa   Sam 10 Mai - 2:16

MWAHAHA 8D

VALIDATION =D Very Happy
*a même pas lu, mais tant pis*

_________________
« Si tu n'arrives pas à renoncer, renonce à vouloir renoncer. »

Lorsque la vie sera trop dur,
Je ne fuirais plus devant les difficultés
Parce qu'en sachant que tu m'aimes
Je peux tout réussir.

Smile no Namida Iro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Kinosei-Art.forumsactifs.com
Naoki Hayashi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 343
Age : 25
Date d'inscription : 29/04/2008

Feuille de personnage
• Relations:
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel

MessageSujet: Re: Masaki Ogawa   Sam 10 Mai - 15:54

    Nyappy de te revoir n___n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinosei-art.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Masaki Ogawa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masaki Ogawa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ogawa, Yoko] Les tendres plaintes
» [Ogawa, Yoko] Parfum de Glace
» [Ogawa, Yoko] Cristallisation secrète
» Ogawa Yoko (Japon)
» Ogawa Yôko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kinosei Art :: « Règles & Co » :: Registre :: Validées-
Sauter vers: